Francis RYCK : Drôle de pistolet

Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Francis RYCK - Drole de pistolet
[amazon asin=B01N9LOHTU&template=image&title=Drôle de pistolet]

Parution aux éditions Gallimard collection Série Noire le 1 janvier 1969

Parution aux éditions French Pulp le 18 avril 2017

Un jour, même les meilleurs se font avoir. Et ce jour-là, ils doivent choisir : se taire ou parler. Avec, en cas de résistance, la perspective de souffrances raffinées. Alors Yako a parlé. Il a tout donné, trahi le KGB, et en échange, on lui a rendu sa liberté. Mais combien de temps avant que le KGB ne la lui reprenne, définitivement cette fois-ci ?

Adapté à l’écran en 1973 sous le titre Le Silencieux par Claude Pinoteau avec Lino Ventura avec des dialogues de Jean-Loup Dabadie, Drôle de pistolet a obtenu le Grand prix de littérature policière.

(Source : French Pulp – Pages : 300 – ISBN : 9791025102411 – Prix : 9,50 €)

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Replonger dans la guerre froide…

La grande époque où les différents services secrets se tiraient la bourre.

Remarquez que cela doit toujours être les cas…

Mais repartir dans une époque où le KGB est une institution qui fait peur.

Une armée de l’ombre prête à tout pour retrouver Yako. Yako un des leurs qui s’est fait pincer, et pour s’en sortir, il a parlé. D’autres sont tombés aux mains des services anglais. Mais ses anciens employeurs se doutent, ils savent que c’est lui.

Alors ils vont tenter de le retrouver, avec leurs méthodes.

Des méthodes que Yako connaît bien, il va donc tenter de passer au travers.

Une traque palpitante à travers la France et l’Espagne.

Un homme seul qui tente de mettre en échec la toute grande puissance du KGB.

Juste la fuite en avant d’un homme condamné par ses anciens collègues.

L’histoire d’un homme qui se méfie de tout et de tous, est-ce de la paranoïa ou juste une simple question de survie ? Et si toutes les rencontres qu’il va faire n’était que mise en scène pour piéger le fuyard ? Et ce chien errant, est-ce qu’il peut faire confiance à ce chien ?

Écrit à la grande époque de la mode du roman d’espionnage, en 1969, il y a dans ce livre nul gadget sophistiqué pour échapper à la mort, ou bien la donner à ses ennemis. Pas d’iPhone où autres moyens de se guider, de se géolocaliser… d’ailleurs est-ce un roman d’espionnage ? Ryck écrit ici un roman vif, qui pulse. Il arrive à faire oublier que si Yako a des tueurs à ses trousses, il était, il y a peu dans leur camp, il était comme eux. Une écriture sèche et sombre, en fait c’est un merveilleux polar que je vous conseille…

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot : L’été en pente douce

L‘été en pente douce adapté en BD, d'après le roman culte de Pierre Pelot. A ne rater sous aucun prétexte !

Constance DEBRÉ : Offenses

Offenses, c’est l’histoire du meurtre d’une vieille dame qui n’avait rien demandé à personne...

Gelli : Mangez-le si vous voulez d’après le roman de Jean Teulé

Roman graphique adapté de l’œuvre de Teulé, Gelli n’utilise que le noir et blanc, teinté de rouge pour la victime.

Carl PINEAU : Nuits Nantaises – Greg Brandt

1976. Un braquage particulièrement sanglant met la ville en émoi, les gangsters ont assassiné deux convoyeurs de fond à l’arme lourde.
Stanislas PETROSKY
Stanislas PETROSKY
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot : L’été en pente douce

L‘été en pente douce adapté en BD, d'après le roman culte de Pierre Pelot. A ne rater sous aucun prétexte !

Constance DEBRÉ : Offenses

Offenses, c’est l’histoire du meurtre d’une vieille dame qui n’avait rien demandé à personne...

Gelli : Mangez-le si vous voulez d’après le roman de Jean Teulé

Roman graphique adapté de l’œuvre de Teulé, Gelli n’utilise que le noir et blanc, teinté de rouge pour la victime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.