Eric GIACOMETTI et Jacques RAVENNE : Antoine Marcas – Tome 5 – Apocalypse

0
704
France

INFOS ÉDITEUR

apocalypse - marcas

Parution aux éditions Fleuve Noir le 11 juin 2009

Parution aux éditions Pocket le 10 juin 2010

Parution aux éditions France-Loisir en 2010

5 ° opus des aventures du commissaire franc-maçon Marcas

Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ? Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s’embraser n’a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d’une dangereuse image réapparue.

C’est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d’Arcadie : un dessin maudit, dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps.

Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l’Apocalypse, Marcas devra s’engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon où tout a commencé, jusqu’à Rennes-le-Château où tout doit s’arrêter…

(Source : Pocket – Pages : 477 – ISBN : 9782266196291 – Prix : 7,70 €)

L’AVIS DE SOPHIE

Les clefs de l’apocalypse

Juin 2009, la réapparition d’une esquisse de Poussin, les bergers d’Arcadie, attirent bien des convoitises. Toutes les personnes qui s’approchent de ce dessin subissent une mort violente. Le commissaire Marcas va l’avoir entre les mains, subira-t-il le même sort ?

De l’antiquité jusqu’à la révolution française, des événements de l’histoire ont porté notre civilisation aux portes de l’Apocalyse. Les signes pour décrypter la date fatale peuvent-ils se trouver dans des documents ou des lieux tel que Rennes-le-château ?

Giacometti et Ravenne nous proposent un récit très rythmé et limpide. L’appartenance à la Franc-Maçonnerie est pour Marcas un atout mais également son talon d’Achille, il peut facilement être manipulé. Le thème du mystère de Renne-Le-Château est bien exploité, les auteurs soulignent eux-même que ce sujet à souvent été traité mais ils nous proposent une version cohérente. Comme toujours, j’ai aimé l’annexe qui permet de distinguer les faits nés de l’imagination des narrateurs des sources « réelles ».

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici