Dennis LEHANE : Quand vient la nuit

0
494
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

Dennis LEHANE : Quand vient la nuit

Parution aux éditions Rivages en octobre 2014

Parution aux éditions Rivages poche le 13 janvier 2016

Traduit par Isabelle MAILLET

« Au cours des sept jours précédents, il avait trouvé le chien (qui n’avait toujours pas de nom), rencontré Nadia, affronté des braqueurs armés, adopté le chien et reçu la visite d’un gangster qui faisait torturer de pauvres diables à l’arrière d’une camionnette. »

Bob Saginowski, barman timide et solitaire, mène une vie routinière entre le bar de son cousin Marv et la messe à l’église Saint-Dominique. En une semaine, sa vie bascule dans l’inconnu: il va croiser la violence, la rédemption et même le bonheur.

Après avoir écrit le scénario de Quand vient la nuit pour Michaël R. Roskam, Dennis Lehane a eu l’idée d’en faire un roman. Et comme chaque fois, on s’émerveille devant son exceptionnelle capacité a donner vie à ses personnages.

(Source : Rivages – Pages : 272 – ISBN : 9782743629052 – Prix : 14,50 €)

L’AVIS DE LEA D.

Un Dennis Lehane est toujours quelque chose que je remarque !

Nous rencontrons Bob, un homme discret et solitaire, travaillant dans le bar de son cousin Marv. Depuis que la mafia Tchétchène contrôle le bar, le transformant en money drop pour les gangsters (un bar où l’argent transite), Bob n’a pas une vie facile. Entre la mafia, la convoitise des malfrats vis-à-vis de l’argent et l’inspecteur Torres qui aimerait bien mettre son nez dans ces magouilles, la vie à Boston n’est pas un long fleuve tranquille.

Alors, en plus, lorsque Bob recueille un chiot blessé dans une poubelle, il est loin de se douter que ça va lui apporter des ennuis supplémentaires. Il a recueilli ce chiot devant la maison d’une jeune femme, Nadia, qui va devenir son amie. Seulement, le chiot appartenait à Eric Deeds, qui a des vues sur Nadia. Alors, il ne va du tout apprécier l’entrée en scène de Bob…

Quand vient la nuit est la reprise d’une nouvelle de Dennis Lehane, qui l’a remanié pour en faire un roman un peu plus long, mais aussi un scénario pour le film sorti en novembre 2014. Quand vient la nuit diffère un peu des livres précédents de Dennis Lehane : étant beaucoup plus court, il se lit donc beaucoup plus vite, mais est aussi un peu moins approfondi. Dennis Lehane utilise des phrases courtes, percutantes, qui vont droit à l’essentiel. L’intrigue se déroule très vite, dans un peu moins de 300 pages, et on a à peine le temps de savourer que c’est déjà fini. Mais est-ce mauvais pour autant ? Non ! Parce que c’est du Dennis Lehane. Même si cette nouvelle est plus courte que ses romans sombres auquel il nous a habitués, on reconnait toujours sa patte.

L’intrigue se déroule à Boston, un endroit qui revient dans plusieurs de ses histoires, il y a toujours autant de force dans son écriture, toujours cette noirceur, cette description si juste de l’âme humaine, et un souffle vraiment extraordinaire qui nous embarque. Peut-être pas aussi sombre que sa série Kenzie & Gennaro, aussi mythique que Shutter Island ou Mystic River, mais clairement Quand vient la nuit a également repris quelques éléments de ses grands frères. On ne peut qu’adhérer à l’histoire et à l’écriture, et je ne pense pas que ce petit récit de Dennis Lehane ne déçoive ses admirateurs.

On se retrouve plongé dans le portrait d’une ville rongée par la corruption et l’avidité, par la folie de certaines personnes, au point d’étouffer toutes les bonnes qualités. Bob en est le parfait exemple : discret, simple, il va se retrouver entraîner dans les bas-fonds, sans jamais avoir rien vraiment demandé, tout en faisant certains choix en toute conscience. C’est un personnage auquel je me suis rapidement identifiée. On voit bien qu’il a envie d’être tranquille, de poursuivre son petit bonhomme de chemin sans être ennuyé, mais les circonstances ne lui permettent pas. Le fait d’adopter le chiot va le secouer et le réveiller, montrant que sous cette apparence placide dort quelque chose qu’il ne vaut mieux pas réveiller. Je pense que l’autre point marquant est cette fermeture de l’église, pour la transformer en complexe immobilier. Ça en dit long sur l’avidité des personnages, prêts à se débarrasser de tout du moment que ça leur rapporte de l’argent.

Quand vient la nuit est un récit que j’ai découvert avec grand plaisir, j’apprécie toujours autant de retrouver la plume de Dennis Lehane !


AU CINÉMA

Réalisation : Michaël R. Roskam

Sortie en France en novembre 2014

Distribution

  • Tom Hardy : Bob Saginowski
  • Noomi Rapace : Nadia
  • Matthias Schoenaerts: Eric
  • James Gandolfini : Cousin Marv
  • John Ortiz : Le détective Torres

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.