Eric DUPUIS : Apaches

0
63
Eric DUPUIS : Apaches
-

Présentation Éditeur

Pendant que la bande à Bonnot sème la terreur sur la capitale en ce début d’année 1912, des corps d’enfants mutilés, semi-enterrés, sont découverts, alors que des adolescents sont portés disparus dans un orphelinat.

Parallèlement, la Sûreté du 36 quai des Orfèvres combat l’insécurité ambiante et les agressions qui se multiplient dans les rues de Paris, imputées aux Apaches, de jeunes malfrats n’hésitant pas à jouer du couteau et à défier les forces de l’ordre.

L’inspecteur-chef Mortelecq, des brigades du Tigre, subit la pression de sa hiérarchie et ne sait plus où donner de la tête face à ce climat délétère. Débordé, il autorise Éléonore, sa fille journaliste, à poursuivre ses investigations sans imaginer qu’elles l’entraîneraient dans une spirale dévastatrice…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Les Presses du Midi
Date 3 février 2021
Pages 256
ISBN 9782812712012
Prix 16,00 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Notes aux lecteurs : Éric est un ami et pratique le krav maga à hauts niveaux, mais je n’en ai rien à foutre, j’suis un rebelle…

Surtout que pour le coup, je n’aie rien à redire sur ce roman, qui est à mes yeux, son meilleur, il devrait se frotter plus souvent à l’Histoire.

Je plaide coupable, je ne connaissais pas la série L’anonyme d’Anvers, c’est à travers ce personnage fictif, un alchimiste qui date de l’époque de Rubens et qui traverse les époques pour se retrouver mêlé à diverses histoires. Un héros que se refilent les auteurs le temps d’une aventure, et cette fois, c’est Éric qui s’y colle.

L’ancien condé, jeune retraité de la flicaille, a décidé de baser son intrigue au début du XXe siècle, les Brigades du Tigre, la bande à Bonnot, et puis les Apaches, d’où le titre, hein… Les Apaches, surnom loin d’être affectueux donné par deux journalistes aux bandes de voyous qui œuvraient du côté de Belleville, la première couronne, Charonne, la Villette, etc.

C’est dans tout ce magma que Dupuis va tisser son intrigue, des disparitions d’adolescents dans un orphelinat, on remonte la piste, tout suivant l’actualité de l’époque, la traque de Jules Bonnot, les investigations dans les milieux anarchistes, puis d’autres évènements que je te laisse découvrir au fil de ta lecture.

On sent que l’auteur s’est fait plaisir, qu’il est passionné par cette époque, par les débuts de la police moderne, scientifique, où des grands hommes tels Bertillon, Locard, Lacassagne, allait changer la donne…

J’ai tout lu d’Éric, parce que c’est un pote, parce qu’il me les a toujours fait envoyer, l’avantage de lire un auteur depuis son premier roman, c’est de voir son évolution. Car le principe de toute personne écrivant, c’est logiquement, de faire évoluer son art au fur et à mesure des publications, il doit y avoir du changement, dans sa façon d’écrire, la fluidité, et la construction de son intrigue. Et là, il y en a, que j’aie aimé cette incursion dans l’Histoire.

L'avis de Clémence

Ceux qui me connaissent savent que Éric est un ami, et que je suis une grande fane de ses écrits. Aussi, je n’étais pas franchement étonnée quand j’ai appris qu’il se frottait à l’Histoire puisqu’il en est féru.

Il nous emmène donc en 1912, période de la Belle Époque.

Les Presses du Midi, au travers de leur collection mettent en scène un personnage récurrent, L’anonyme d’Anvers,
Éric a choisi de nous emmener à Paris auprès des Apaches, ces voyous, terreur de la capitale à la Belle Époque.
La bande à Bonnot, la Brigade du tigre, ancêtre de la Police judiciaire actuelle, seront à vos côtés dans cette épopée.

On découvre Mortelecq, inspecteur en chef, qui débordé par une vague d’attentats se voit aidé par une alliée de taille, Eléonore, sa fille journaliste de formation. Elle tentera de venir à bout de disparitions d’enfants au sein d’orphelinats. Elle bénéficiera de l’aide précieuse d’un inconnu, qui amènera une touche de fantastique au roman, L’anonyme d’Anvers. Ce personnage mystérieux m’a beaucoup plu et j’en suis venue à regretter qu’il ne soit pas plus présent dans ce roman.

On sent l’importance du travail de recherches dans ce polar, où rien n’est laissé au hasard. Les débuts de la police scientifique et l’évolution de la médecine légale sont savamment évoqués. En plus de nous distraire, Éric nous apporte ici des connaissances sur un plateau.
Le travail intense fourni par l’auteur nous permet une immersion parfaite dans cette période plutôt méconnue de notre Histoire.

Le droit des femmes ainsi que d’autres sujets totalement d’actualité sont également au cœur de l’intrigue. Les polars d’Eric Dupuis ont ce pouvoir de nous faire réfléchir sur notre société actuelle.

J’ai lu tous les livres de l’auteur et j’ai pu apprécier l’évolution de sa plume. Là tout y est justesse, rythme, profondeur de l’intrigue.
Je n’ai rien à redire sur ce roman mise à part qu’il est la preuve qu’un auteur devient meilleur au fur et à mesure des parutions. Et ici, c’est totalement le cas ! Éric a excellé !

Apaches est le quatrième volet de la collection L’anonyme d’Anvers après Desoxy de Jean-Marc Demetz, Tuer Dagon de Roger Façon et V.I.T.R.I.O.L de Jean-Pierre Bocquet.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
“La lecture agrandit l'âme, et un ami éclairé la console.” (Voltaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.