Dan WELLS : Je ne suis pas un serial killer

Flag-ETATS-UNIS

INFOS ÉDITEUR

Je ne suis pas un serial killer - dan wells
[amazon template=image&asin=2266221027]

Parution aux éditions Sonatine en avril 2011

Parution aux éditions Pocket en juin 2012

Traduit par Elodie LEPLAT

Vous aimez l’atmosphère de Six Feet Under, la folie de Dexter, l’humour décapant de Dr House ? Essayez Je ne suis pas un serial killer…

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série.

Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais, conscient de son cas, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés.

Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

(Source : Pocket – Pages : 312 – ISBN : 978-2266221023 – Prix : 6,95 €)

L’AVIS DE JUSTINE

De Dan Wells, j’ai déjà lu les deux premiers volets de la saga « Partials » , que je trouve très bonne. J’ai voulu essayer une autre de ses séries, cette fois-ci plus adulte et surtout thriller plutôt que dystopie / post apocalyptique. Enfin, thriller fantastique tout de même, un des genres que je préfère 🙂

Au final, j’ai passé un bon moment de lecture mais je m’attendais franchement à mieux. Déjà parce que justement, j’adore les thrillers fantastiques mais là, je n’ai pas trouvé le côté surnaturel bien intégré à l’intrigue, ça n’apportait rien et l’auteur aurait pu rester sur la trame d’un thriller classique. Ensuite, parce que 300 pages, c’est vraiment très court, le côté fantastique aurait pu être mieux travaillé si le roman avait fait 100 ou 200 pages supplémentaires.

A part ça, j’ai beaucoup aimé les passages de John chez son psy et le côté « vis ma vie d’adolescent dans un salon funéraire ». Les aspects de la vie de thanatopracteur sont très intéressants et m’ont appris des choses sur le métier. Dans l’ensemble, il y a un sacré mix d’influences, entre Six feet under et Dexter notamment. On s’attache malgré nous au personnage de John, sociopathe qui tente de contrôler ses pulsions meurtrières. Pourtant, à aucun moment je n’ai été fébrile en tournant les pages, je n’ai jamais été prise complètement dans le récit.

En bref, une lecture sympa mais sans plus.

News

Elodie Alauzet : Le maître Golem – 01 – De Terre et de Pierre

Un voyage que l'on entame avec la promesse de l'émerveillement, et que l'on termine avec la certitude d'avoir été, quelque part, transformé.

Françoise Le Mer : L’héritage maudit de Ouessant

Avec L'héritage maudit de Ouessant, Françoise Le Mer nous concocte un excellent divertissement en lecture où l’argent fait la loi

Christian Durieux, Denis Lapière, Daniel Couvreur : Le faux Soir

Ce passionnant récit interroge le pouvoir des mots et de la satire comme arme de résistance contre toutes les oppressions.

François ROLLIN : Dictionnaire amoureux de la bêtise

Le professeur Rollin a rendu des hommages et poussé des coups de gueule, ce qui donne un ouvrage frais et souvent drôle.

Elodie Alauzet : Le maître Golem – 01 – De Terre et de Pierre

Un voyage que l'on entame avec la promesse de l'émerveillement, et que l'on termine avec la certitude d'avoir été, quelque part, transformé.

Françoise Le Mer : L’héritage maudit de Ouessant

Avec L'héritage maudit de Ouessant, Françoise Le Mer nous concocte un excellent divertissement en lecture où l’argent fait la loi

Christian Durieux, Denis Lapière, Daniel Couvreur : Le faux Soir

Ce passionnant récit interroge le pouvoir des mots et de la satire comme arme de résistance contre toutes les oppressions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.