Gilles BORNAIS : Enquête de Joe Hackney – 05 – Le Trésor de Graham

0
136
France

INFOS ÉDITEUR

le tresor de graham - bornaisParution aux éditions Pascal Galodé en février 2012

5 eme enquete de Joe Hackney

Londres 1891. Joe Hackney, ex-malfrat devenu détective à Scotland Yard est appelé en prison par Graham Gaines, condamné à mort et qui doit être exécuté huit jours plus tard. Graham Gaines, qui fut l’équipier de Joe du temps de leurs brigandages dans la bande des débardeurs, lui demande de remettre la main sur un magot de 17000 guinées qu’il avait caché vingt ans plus tôt, juste après leur dernier coup, sans en dire rien à personne. S’il le trouve et lui livre le nom de son voleur, Graham fera cadeau de l’argent à ses ex-complices.

Joe réunit alors l’ensemble des ex-membres de la bande : Ashby devenu indic à ses heures, Clovis la brute employée aux abattoirs, Millie l’entraîneuse, Janet la sage, auteur de feuilletons pour les journaux et Nudge désormais patron d’une florissante entreprise de ferronnerie. Ils enquêtent et fouillent le passer pour exaucer la dernière volonté de leur vieux complice.

Des ténébreux Docks de Londres au champ de courses d’Epsom, leurs investigations les replongent dans une histoire âpre et tragique qu’ils croyaient connaître et dont ils découvrent peu à peu la face obscure. Tous ceux qui ont gravité autour des Débardeurs deviennent suspects, jusqu’aux membres de la bande aux-mêmes…

(Source : Editeur – Pages : 332 – ISBN :  9782355931956 – Prix : 21,90 €)

L’AVIS DE PATRICIA COTI

Le trésor de Graham est-il un polar? Il est tout ce que l’on en attend pas.

Une énigme qui se révèle après avoir été résolue et qui, finalement, n’était pas du tout le sujet du roman. Bref, un livre qui vous désignera son objet après que vous aurez atteint sa dernière page, en le refermant, quand vous en aurez fini avec lui et que vous vous retrouverez, de nouveau et ultimement, nez a nez avec sa couverture.  Oui, ce titre – « Le trésor de Graham » qui paraît d’abord trop évident, comme celui d’une rédaction d’écolier… Un titre au style de plâtre qui a plané pendant 300 pages sur cette rencontre jubilatoire avec « les débardeurs » parcourant les bas fonds de Londres.  Alors laissez le titre, vous y reviendrez… Et lisez.

Les Débardeurs – Millie, Clovis, Nudge, Ashby, Janet –  la bande a vieilli.  C’est le cinquième roman dans lequel Gilles Bornais la met en scène, à travers le regard de Joe Hackney, ex complice des Débardeurs, reconverti en inspecteur du Yard.

Passé maître dans l’art de la volte-face, Gilles BORNAIS nous chavire d’un mot douillet à un autre brutal, d’une image suggérée à une pensée crachée sur une table.

Hitchcock n’est pas loin dans ces scènes grandioses, saisies dans un faisceau de lumière crue qui d’un coup diffracte et laisse apparaitre des contours monstrueux; quand l’excitation d’un soulard pour une croupe appétissante tourne au cauchemar… Lisez… Janet…Mais la chair estropiée sert des actes sublimes si bien que, là aussi, l’apparence est toujours un trompe l’œil.

Dans la puanteur des bouges où se trimbalent ses personnages inquiétants, bancales ou zozotants, la patte de Gilles BORNAIS nous fait sentir combien le destin des hommes repasse par les mêmes ornières, dont peu finalement se libèrent. Gilles BORNAIS révèle, ici ou là, par touche subtiles, une surprenante connaissance de l’âme humaine, hantée par des morceaux de souvenirs et des souhaits hallucinatoires.

Alors polar ou pas, lisez Le Trésor de Graham, vous y trouverez ce qui fait la sève du romanesque.

Chronique réalisée par Patricia Coti

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.