Craig JOHNSON : Dark horse

1
300
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

dark horse - johnson

Parution aux éditions Gallmeister en février 2013

Parution aux éditions Points en mai 2015

Traduit par Sophie Aslanides

Comment Mary Barsad, si douce, a-t-elle pu abattre son mari de sang-froid ? Elle a tout avoué. Et les mobiles ne manquent pas : infidèle, magouilleur, il aurait peu avant sa mort enfermé les chevaux de course auxquels elle tenait tant dans sa grange, avant d’y mettre le feu.

Mais le shérif Walt Longmire se méfie des évidences. À Absalom, Wyoming, il décide de mener sa propre enquête…

(Source : Points – Pages : 384 – ISBN : 9782757853276 – Prix : 7,95 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Mary Barsad, une femme sans histoires est accusée du meurtre sauvage de son mari…

Une affaire qui semble classée (l’épouse avait un mobile suffisant pour tuer son homme) pour la police locale mais le shérif Walt Longmire, à qui on a demandé d’enquêter, n’est pas décidé à croire à une résolution aussi facile du crime…

Première lecture des romans policiers de l’écrivain américain Craig Johnson que je connaissais seulement de nom (mais sans pour autant avoir envie de le lire) je fus agréablement surpris de découvrir l’univers du roman policier « made in USA » dans la plus pure tradition du genre…

Et pour cause, en ouvrant ce livre et au fil des pages qui se tournent aisément (sans pour autant le qualifier de « page turner », terme à la mode chez les lecteurs de romans policiers et de thrillers) j’ai découvert un univers tout à fait différent des romans policiers habituels ayant pour lieu les USA et plus spécialement les petites bourgades tranquilles, où rien de grave n’arrive généralement. Il y a dans le polar de l’auteur américain, une ambiance toute particulière, propre aux lieux évoqués dans ce récit sombre, prenant. La plume de Craig Johnson ne ressemble en rien aux autres auteurs de polars que j’ai pu lire jusque là : que ce soit des auteurs français qui écrivent des récits policiers ayant pour cadre les États-Unis, ou autres écrivains étrangers, aucun d’entre eux n’arrivent à distiller cette atmosphère toute particulière aux polars US.

Ce roman est un polar, un « vrai de vrai » avec un shérif comme enquêteur et non pas comme à l’habitude un policier gradé seul ou en équipe.

Et mine de rien ça change beaucoup de choses…

C’est un polar qui sent bon l’Ouest américain, ses petites bourgades, ses secrets inavouables… et son personnage de shérif, Walt Longmire, qui oeuvre déjà depuis longtemps sous la plume de son créateur est un shérif pas comme les autres. Longmire est un shérif honnête, consciencieux, propre sur lui (ou du moins en apparence) et toujours à la recherche de la vérité. On ne peut que s’attacher à lui et c’est chose facile à faire tout au long de ce polar.

Usant d’une structure narrative en flashback (le temps présent et quelques jours avant le drame) et majoritairement raconté à la première personne par la voix de Longmire, Craig Johnson use d’un style brut, direct mais en même temps, avec un mélange de sensibilité et de fureur pour donner l’occasion à son personnage de papier de faire éclater la vérité.

Cette découverte des romans de Craig Johson et son personnage Walt Longmire fut une excellente lecture.

Je ne peux que vous recommander de le lire, si vous aimez le genre, si vous voulez vous évader dans l’Ouest américain et si vous aimez les bons personnages bien écrits…


L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Il y a des romans noirs lorsque l’on se plonge dans la lecture, des gueules nous apparaissent pour prendre place dans notre imaginaire, un peu comme si l’on réalisait le film tiré du livre…

Dans le premier rôle de Dark Horse j’ai mis Clint Eastwood, mais on va arrêter là, vu que je n’ai pas les droits pour l’adaptation et encore moins le numéro de l’agent de Clint.

Dark Horse, c’est l’histoire d’un shérif qui reçoit dans sa prison Mary Barsad, un beau brin de femme qui a abattu son mari de sang froid. Elle l’a descendu de cinq balles avant d’incendier le domaine où ils vivaient. Elle s’accuse elle-même, elle a avoué, la messe est dite.

Son mari était une crapule de première, une ordure, plus d’un aurait lui faire la peau, mais selon ses propres aveux, c’est elle qui s’y ai mis et lui a fait payer l’addition.

Sauf que Walt Longmire, notre shérif, n’est pas du tout de cet avis, lui, il croit en son innocence, alors il va mener sa propre enquête.

Bringuebaler sa carcasse dans d’autres comtés afin de savoir, de comprendre.

Dans les restes du ranch, comprendre l’amour qui lie cette femme aux chevaux, comprendre aussi et surtout qui était Wad Barsad, cet homme assassiné dans son sommeil par son épouse.

Une chevauchée fantastique à travers les paysages emplis de rudesses et de désolation du Wyoming, on cavale avec Walt sur le dos de son bourrin, on prend la poussière soulevée par les sabots du cheval dans les yeux, l’odeur de l’incendie, celle du crottin, même celle plus rance qui s’échappe du saloon, on la prend dans le nez.

Craig Johnson est un auteur de talent, mais aussi un guide touristique qui nous fait découvrir son pays, l’amour qu’il a pour ces lieux, son attachement à sa terre.

Avec des personnages sombres, qui me rappellent beaucoup ceux de Lansdale, ces hommes et ces femmes qui vivent dans la noirceur, la misère, la pauvreté, l’alcool parfois, il y a tout ça dans un seul, mais il y a aussi l’ambiance des westerns de ta jeunesse, pour mézigue je rajouterai l’amour du cheval, trois univers qui se mélangent et forme un merveilleux cocktail à savourer.

Au départ j’ai pris ce livre pour un roman noir, les descriptions, les personnages, puis lecture se faisant, cela se révèle être un sacré bon polar, bien ficelé avec la surprise du chef comme il se doit. C’est le genre de bouquin que l’on aimerait savoir écrire… Les personnages sont utilisés à bon escient, le lecteur manipulé, un petit bijou.

Je ne connaissais pas, j’ai jeté un œil sur la toile, j’ai vu que ce n’était pas la première aventure de Walt, je lirai les autres, tout comme je regarderai surement ce que donne la série tirée de ses livres…

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.