Christian RAUTH : La petite mort de Virgile

0
322
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Qu’est-ce qui peut bien transformer un honnête maçon en escroc ? Et un détective grand estropié du cœur en complice d’un meurtre ? Ou un SDF en démiurge d’une ancienne légende? Quand le commandant Perrot déclare que tous ces assassinats commis en quelques semaines sont l’œuvre d’un serial-killer, ce gendarme fatigué est loin d’imaginer qu’il a assisté quelques jours avant… à l’enterrement de son tueur en série. Quand virgile Santos meurt dans un terrible accident de voiture, Gina Santos est loin d’imaginer que son mari a décidé de l’emmener au bout du monde à peine quelques semaines après sa mort. Quand Timon Barthès, expert en arnaques aux assurances-vie, est mandaté pour retrouver un directeur d’usine, devenu SDF suite à une décision de justice inique, ce jeune détective est loin d’imaginer qu’il va retrouver virgile Santos, officiellement décédé, sur sa route. Mais alors, qui est dans le cercueil de virgile Santos ? Destins croisés de trois hommes que seul l’amour fou pour une femme va réunir, à la vie à la mort.

Origine France
Éditions De Borée
Date 12 septembre 2019
Pages 344
ISBN 9782812924408
Prix 19,90 €

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Christian Rauth, que l’on connaît plus pour certaines séries télévisées, a décidé il y a quelques années de prendre la plume, de devenir romancier. Tout a commencé par un Poulpe, La Brie ne fait pas le moine.

Devant l’accueil du public, il a décidé de réitérer quelques années plus tard avec Fin de série, et là, il nous livre son dernier polar en date : La petite mort de Virgile.

Le polar doit être la production la plus importante de la littérature depuis quelques années maintenant, il n’est donc pas facile de sortir du lot. Pour cela plusieurs options s’offrent à l’auteur : l’histoire ; le style ; les personnages ; l’humour…

J’en oublie certainement, mais ceux-là me suffisent pour parler de ce livre, car ce sont les ingrédients que Christian a su doser correctement, les distiller, sans forcer la dose, dans chaque chapitre.

Sous couvert de raconter à son lecteur un polar, Rauth, en fait écrit une sublime histoire d’amour, trois hommes fous amoureux d’une seule et même femme. Chacun avec sa façon de l’aimer, pas toujours la meilleure d’ailleurs.

Entre les magouilles provinciales, les mauvaises amitiés, Christian prend plaisir tout au long de son roman à promener son lecteur, semant humour et tendresse au fil des pages…

Si vous ne vous souvenez que du « mulet » de Navarro ou du Maire de Ville-Grand, n’hésitez surtout pas à découvrir le romancier !

Une note spéciale pour l’un des personnages, que j’ai adoré : Gorbi, il me semble déjà l’avoir croisé, et je suis certain, que toi aussi, un comme ça, tu en as déjà eu un entre les pattes…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.