Christian RAUTH : Le Poulpe – La brie ne fait pas le moine

0
186
France

INFOS ÉDITEUR

Christian RAUTH - Le Poulpe - La brie ne fait pas le moine
La Brie ne fait pas le moine

Parution aux éditions Baleine en mai 1999

Quand Gabriel se fait passer pour un scénariste de télé dans ce petit village de la Brie, tous font mine de le croire…

Le Sdèque le postier, La Flèche, Torpille le bistrotier, le maire… Tout ce petit monde en guerre contre le bétonnage de la vallée se dit que cet échalas va leur filer un sacré coup de main. Le Poulpe trace sa route champêtre : on a dessoudé un vieux pote à lui qui avait le tort d’être homosexuel et qui plus est, d’enquêter sur les activités troubles d’une institution privée… D

errière les murs, un directeur facho, un infirmier pédophile, une secrétaire nymphomane et un puma, vont sentir que le temps des magouilles, des caresses insidieuses et autres joyeusetés, est bel et bien terminé.

(Source : La Baleine – Pages : 205 – ISBN : 9782842192129 – Prix : 8,00 €)

Le Dossier : Le Poulpe

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Christian Rauth, vous connaissez ?

Mais si, souvenez vous il fut « mulet » chez Navarro, mono dans « les Monos » et maire dans « Père et Maire ». On a pu le voir aussi dans différents autres films et téléfilms.

Christian Rauth, c’est un acteur qui depuis quelques années est dans notre vie à tous grâce à la télévision entre autre.

Mais voilà, et bien figurez vous qu’en plus de faire l’acteur, d’avoir sa compagnie de théâtre, de mettre en scène, cet homme-là écrit et il écrit même plutôt bien.

Il a commis un « Poulpe », le Poulpe c’est Gabriel Lecouvreur, on lui a flanqué ce surnom car il a de très longs bras, aussi longs que des tentacules de poulpe, il est plus ou moins détective, de gauche a été crée par Jean-Bernard POUY, et depuis des auteurs différents se collent à narrer une de ses aventures, des auteurs de tout milieu, du polar, du roman noir, des chroniqueur, bref des personnes qui ont la plume alerte, ce qui fait que l’on trouve du bon et du mauvais dans cette collection.

Et quand Gabriel Lecouvreur est entre les mains de Christian Rauth, cela nous donne un poulpe vindicatif et vengeur.

Pascal Bassier, journaliste à France 3 est retrouvé mort une balle en plein cœur, dans une camionnette de la chaîne télé, avec à ses cotés, le cadavre d’un môme torturé, défiguré et ayant reçu des sévices sexuels. L’affaire est vite classée, Bassier étant homosexuel, il aurait eu des attirances pour l’adolescent, et se serait suicidé après son horrible méfait.

Mais ce n’est pas du goût du Poulpe, qui était un ami d’enfance de Bassier et qui décide d’enquêter sur cette affaire. Car son pote n’était pas porté sur les enfants, loin de là et en plus un gaucher qui se suicide de la main droite, c’est assez rare.

Un poulpe fluide, sympathique, une bonne intrigue car Rauth a une imagination assez fertile. Sous cette trame de bétonnage de la vallée de la Brie, nous allons croiser un moine pédophile, une directrice d’école nymphomane, un puma, quelques commerçants pas piqués des vers et pas mal de détraqués en tout genre.

Bref ce Poulpe est un bon Poulpe et surtout il est la preuve qu’il ne faut pas coller d’étiquette aux gens. Christian Rauth n’est pas seulement un acteur et un réalisateur de série télévisée, c’est avant tout un auteur qui mérite d’être lu !

Paru dans Résonance Funéraire
Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici