Boston TERAN : Satan dans le désert

0
30
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

1995. Aux confins du désert californien, Gabi, quatorze ans, est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. L’insondable scène de carnage laissée par les ravisseurs ne livre aucun indice, la police patine, le sort de la jeune fille semble scellé. Fou de désespoir, son père, Bob Hightower, le flic local, se voit obligé de faire confiance à une ancienne adepte du culte : Case Hardin, une ex-junkie avec des comptes à régler. Leur quête commune ne tarde pas à se transformer en une traque sauvage marquée par la drogue et la violence, qui les oblige inexorablement à regarder le diable dans les yeux.

Origine Etats-unis
Éditions Le Masque
Date 4 février 2004
Éditions Folio
Date 26 mai 2005
Éditions Gallmeister
Date 2 mai 2019
Traduction Eric Holweck
Pages 448
ISBN 9782351785928
Prix 11,20 €

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Si tu aimes le roman noir pas mal violent, ce road movie à mouvance sataniste est fait pour toi…

Tout commence en 1970, un meurtre rituel à Furnace Creek, le signe d’Ourabouris en signature, tous ont encore en mémoire les meurtres perpétrés par la Manson Family…

1995, les flics de 70 sont encore là, un autre meurtre, pas le même modus operandi, bien que, il y a de la ressemblance. Puis, il y a une gamine qui a disparu, Gabi.

Gabi vit avec sa mère et son beau-père, tous deux ont été massacré, il n’y a pas d’autre mot… Bob Higthtower, le père de la petite, est un flic en état de léthargie depuis de années. Sauf que là, il vient de se prendre un électrochoc dans le cul et un sévère ! le voilà réveillé, et paré pour l’aventure. Lui qui risquait la paralysie à force de ne plus bouger de son fauteuil décide de partir retrouver Gabi.

Il va croiser la route de Case, une camée qui tente de raccrocher, barrée d’une espèce de secte qui pense savoir qui a commis les homicides et kidnappé la gamine.

Le pauvre Bob ne sait pas où il fout les pieds, et ne va pas ressortir indemne de ce merdier gigantesque.

C’est noir, brutal, violent, une écriture sans fioriture qui ne s’embarrasse pas de détail. Boston Teran va faire œuvre de sadisme avec son personnage clé, il va lui en faire voir de toutes les couleurs et te dresser la plus belle galerie de portraits des pires salopards que cette bonne vieille terre n’ait jamais porté…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.