Benoît PHILIPPON : Petiote

0
497
Benoit PHILIPPON - Petiote
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Pour récupérer la garde de sa fille, Gus, un père au bout du rouleau, se lance dans une prise d’otages dans l’hôtel de naufragés où il vit. Sa revendication ? Un Boeing pour fuir au Venezuela avec Émilie, sa petiote.

Pour ce plan foireux, Gus s’allie à Cerise, une prostituée à perruque mauve. À eux deux, ils séquestrent les habitants déglingués et folkloriques de cet hôtel miteux : George, le tenancier, Boudu, un SDF sauvé des eaux, Fatou, une migrante enceinte, Gwen et Dany, un couple illégitime enregistré incognito, Hubert, un livreur Uber jamaïcain, mais aussi Sergueï, un marchand d’armes serbe en charge d’un transit de drogue mafieux. Et bien sûr, Émilie, son ado rebelle de quatorze ans.

La capitaine de police Mia Balcerzak est la négociatrice de cette cellule de crise. Crise familiale, crise de la quarantaine, crise sociale, crises de nerfs… quoi qu’il arrive, crise explosive !

L’histoire d’un loser qui n’a plus rien à perdre.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Les Arènes
Date 12 mai 2022
Pages 375
ISBN 9791037505927
Prix 19,90 €

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Si tu veux écrire, si dans tes romans tu veux créer des personnages haut en couleur, tu sais du genre à te faire marre dans une page, t’émouvoir dans l’autre, tout en étant borderline, que si tu en fait un pet de plus le lecteur n’y croiras plus, ben laisse tomber, Philippon a plié le game !

Idem, si tu t’es esbaudi devant La casa de Papel, vient donc faire un tour dans la case de Popaul, je peux te jurer que tu auras autant d’action, mais en prime une sacrée dose d’humour.

Gus est un drôle de gus – je ne connais pas la honte – un véritable looser qui a pratiquement tout raté, principalement son mariage et l’éducation de sa fille. Alors Gus, il n’a plus rien perdre, et il est prêt à tout pour récupérer sa Petiote. Et dans prêt à tout, ben il a tout, et comme le disait si bien Clara Morgane, plus c’est gros, plus ça passe. Enfin, je crois qu’elle dit ça, je ne suis plus très sûr. Mais dans ce roman ça passe en tout cas.

Ce dont je suis sûr en revanche, c’est que Philippon est grand de la littérature qui fait du bien, qui fait rire avec énormément d’humanité, comme la grande Nadine Monfils.

Lisez Petiote, c’est d’la bonne…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.