Arthur Conan DOYLE : Sherlock Holmes – Une étude en rouge

0
3126
Royaume-uni
Arthur Conan DOYLE - Sherlock Holmes - Une etude en rouge
  • Éditions Folio Junior en mai 1994, avril 2010
  • Éditions Livre de Poche en septembre 1995
  • Éditions Librio en janvier 1999, novembre 2003, 2016
  • Traduit par Lucien Maricourt
  • Pages : 125
  • ISBN : 9782290339602
  • Prix : 2,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Au n°3 de Lauriston Gardens, près de Londres, un homme est trouvé mort. A-t-il été assassiné? Si la pièce est maculée de sang, son corps ne présente aucune blessure. Sur le mur, une mystérieuse inscription a été griffonnée à la hâte. Vingt ans plus tôt, dans les gorges du Nevada, Jean Ferrier a été exécuté par des mormons sanguinaires tandis que sa fille, Lucie, a été séquestrée.

Quel est le lien entre ces deux événements? Un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Dans cette intrigue tout en subtilité, le docteur Watson rencontre, pour la première fois, son maître…

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Holmes-Watson LA rencontre !!!

Watson a soutenu son doctorat puis il est parti officié en Inde en tant que médecin. Il revient blessé à Londres. Il est à la recherche d’un colocataire et dans un laboratoire on va lui présenter Sherlock Holmes achevant tout juste des recherches sur l’hémoglobine, son test permettra d’identifier les taches et donc d’écrouer les criminels. Le courant passe entre les deux hommes . Holmes va repérer un appartement au 221 Baker Street et ils vont emménager ensemble. Watson est vraiment curieux et intéressé par les étranges méthodes et par les déductions de Holmes. Même si cet individu qui se définit lui-même comme étant « consultant en criminologie » peut paraitre prétentieux quand il se décrit comme étant supérieur au Dupin d’Edgar POE et à Lecoq de GABORIAU.

Gregson de Scotland Yard sollicite l’opinion de Sherlock Holmes concernant un homme retrouvé mort sans qu’il y ait de traces de coups. Watson va donc seconder Holmes dans cette affaire et faire connaissance de deux membres éminents de Scotland Yard : Gregson et Lestrade. Et l’aide de Wiggins, un gamin de rue, sera précieuse pour glaner des informations…

Une intrigue vraiment passionnante. Une deuxième partie se déroulant au pays des Mormons, récit presque sociologique des colons, fascinant et inquiétant à la fois. Un homme et une petite fille luttant dans le froid pour survivre… très émouvant. Et même si cet interlude peut paraitre étrange, Conan Doyle mène son récit d’une main de maitre jusqu’à la dernière ligne.

Ce roman est un incontournable pour tous les amoureux de la littérature policière. Sherlock Holmes n’a rien à envier à des séries tels que les Experts (même si j’aime beaucoup CSI Las Vegas). L’esprit d’analyse du détective, ses méthodes de recherche m’ont paru très modernes. Il est l’ancêtre caché de Gil Grissom. Plus sérieusement, ce texte est vraiment superbe et il n’a pas vieilli. J’ai été émue de relire la rencontre entre le docteur Watson et Sherlock Holmes : un très grand moment de la littérature policière. Remercions Watson : « Tous les faits sont notés dans mon journal, et le public les connaîtra ». La magie commence, le docteur Watson et Sherlock Holmes ont réellement existé.


L’AVIS DE LEA D.

Une étude en rouge présente la première des aventures communes du docteur John Watson, et du célèbre détective Sherlock Holmes.

L’histoire se présente en deux parties. D’un côté, une communauté mormons avec leur mode de vie et les histoires qui en découlent, et de l’autre, l’histoire de Holmes et Watson, à Londres.

Dans les années 1860, la communauté mormone se charge de faire respecter la volonté de leur prophète, entraînant des histoires tragiques.

John Watson est un médecin militaire, blessé en Afghanistan et rapatrié à Londres. Ne disposant que de maigres ressources, Watson décide de trouver un colocataire. Il fait très vite la connaissance de Sherlock Homes, qui va l’intriguer par ses connaissances et son comportement pour le moins singulier.

La première enquête réunissant Sherlock Holmes et John Watson est intrigante : dans une maison vide, un homme est retrouvé mort, sans que l’on puisse dire s’il a été assassiné. De plus, le mot « rache » est griffonné, ce qui signifie « vengeance ».

A priori, aucun lien entre ces deux histoires, et pourtant…

Une étude en rouge est un roman très réussi ! Les personnages sont tous très intéressants (spécialement les deux principaux protagonistes, mais également les personnages secondaires, comme Lestrade, le policier). Holmes est un homme tour à tour agité et calme, fumeur, amateur d’expériences utiles et insolites, violoniste, parfois dépressif, drogué… Watson, d’abord surtout intéressé par le fait de se loger moins cher, est rapidement intéressé par son compagnon. Watson est un homme observateur, précis, notant tous les détails qui l’entoure, bien que Holmes le décrive souvent comme « une personne qui voit mais qui n’observe rien ».

Très différents, les deux hommes sont pourtant complémentaires et essentiels l’un à l’autre. Conan Doyle a cette faculté de faire plonger son lecteur dans le récit, en le submergeant de détails, d’aventures, de personnes complexes, bref d’une histoire à couper le souffle !

Si vous ne connaissez pas encore le début des aventures des célèbres détectives, je vous recommande vivement Une étude en rouge !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.