Ariana FRANKLIN : La confidente des morts

1
1386

La confidente des morts, un thriller médiéval sombre et captivant dans l’Angleterre obscurantiste du XIIe siècle.

Ariana FRANKLIN : La confidente des morts
-

Présentation Éditeur

Un thriller médiéval sombre et captivant mettant en scène une femme médecin spécialisée dans l’étude des cadavres, dans l’Angleterre obscurantiste du XIIe siècle.

Cambridge, 1171. Un enfant a été massacré dans des conditions atroces et d’autres sont rapidement portés disparus. Les juifs, désignés comme boucs émissaires par le clergé catholique, ont été forcés de se retirer dans le château seigneurial afin d’éviter un lynchage en règle par les habitants furieux. Henry, roi d’Angleterre, ne voit pas ces événements d’un très bon œil, d’autant plus que la communauté juive lui procure une grande partie de ses revenus…

Le véritable assassin doit être trouvé, et rapidement. Un enquêteur de renom, Simon de Naples, est dépêché depuis le continent et débarque en ville accompagné d’un Arabe et d’une jeune femme, Adélia Aguilar, diplômée de la Grande Ecole de médecine de Salerne. Sa spécialité est l’étude des cadavres, un savoir-faire qu’elle doit garder secret si elle veut éviter d’être accusée de sorcellerie.

Origine Flag-ROYAUME-UNI
Éditions 10/18
Date 19 mars 2015
Traduction Vincent Hugon
Pages 528
ISBN 9782264061201
Prix 8,80 €

L'avis de Jean-Marc VOLANT

Dans l’Angleterre médiévale, le meurtre atroce d’un enfant bouleverse la population et aussitôt les présumés coupables sont tout désignés : les Juifs, parfait bouc émissaires et que l’on accuse sans l’once d’une preuve du meurtre de ce jeune garçon prénommé Peter et aussi d’enlèvement d’autres enfants…

Dépêché par les hautes instances italiennes, un enquêteur renommé, Simon de Naples, assisté d’un médecin Maure et d’une jeune femme aux compétences médicales hors du commun et au savoir immense mais redouté, vont s’atteler à découvrir la vérité.

Pour ma première lecture de l’auteur britannique Ariana Franklin avec ce polar historique, j’avoue avoir passé un très bon moment dans cette découverte de la plume de la romancière, spécialiste du genre « thriller médiéval ».

A partir d’une intrigue somme toute assez simple, Ariana Franklin fait plonger le lecteur dans les tourments du Moyen-Age, époque ô combien troublée par les guerres de religion avec les Croisades et les conflits judéo-chrétiens. S’en suit une enquête diabolique, extrêmement tendue et mouvementée, pleine de péripéties, malgré le tempo très lent donné dans ce roman. Une certaine lenteur, que l’on pourrait comparer aux polars nordiques (spécialistes de ce type d’ambiance lente en rythme mais terrible en tension pour le lecteur) qui ne nuit aucunement au déroulement du récit, bien au contraire, participant de fort belle manière à la construction de l’histoire, bien menée, avec des personnages fort agréables à suivre et aux caractères bien trempés, que ce soit les principaux et les secondaires.

En parlant des personnages, on retiendra surtout la jeune femme nommée Adelia, qui a le « pouvoir » de lire sur les cadavres et de pouvoir délivrer des indices sur le décès de la victime, en l’occurrence le cadavre du jeune Peter, aussitôt canonisé et dont on attribue à son corps mort, des vertus magiques pour guérir les douleurs…

La jeune Adelia, femme au tempérament fort, et décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds (une femme « médecin », cela dépasse l’entendement à l’époque) va avec l’aide de ses compagnons, et ce, entre des consultations médicales auprès de la population de Cambridge, devoir risquer sa vie pour trouver le meurtrier du jeune Peter et autres exactions envers d’autres enfants, découverts plus tard.

Le polar historique est un genre particulier et encore davantage lorsque celui ci se déroule dans l’époque moyenâgeuse. Il n’est pas facile pour un lecteur de polar ou thriller de s’immerger dans un tel univers sauf si on aime l’histoire avec un grand H et encore davantage cette période de l’humanité extrêmement troublée.

Et pourtant la romancière réussit pleinement son pari dans l »écriture de son roman, en mêlant habilement les éléments de l’enquête et en racontant par la même occasion, les troubles de cette époque. On baigne littéralement dans cette ambiance, dans l’époque des Croisades, et le tout est savamment décrit et raconté, avec moult détails mais sans alourdir le reste du récit. Tout se mélange avec subtilité et intelligence. C’est donc un excellent plaisir de lecture, le tout avec une galerie de personnages formidables auxquels on s’attache vite et une ambiance très prenante.

J’ai vécu cette lecture comme un excellent voyage dans le temps…

Donc si vous aimez l’histoire et encore davantage cette époque troublée du Moyen-âge, les personnages forts, et l’ambiance d’une enquête policière, n’hésitez pas à vous travestir en simple villageois habitant dans le Cambridge de 1171, vous vivrez un formidable moment d’histoire, ponctuée d’un récit agréable à lire.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

1 COMMENTAIRE

  1. Excellent commentaire, qui confirme mon intérêt pour ce livre, dont je viens de commencer la lecture. Juste une petite remarque : pour ce qui se rapporte au Moyen Age en tant que période historique, c’est le terme « médiévale » qui convient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.