Ann GRANGER : Lizzie Martin et Ben Ross – 02 – La curiosité est un péché mortel

0
317
Royaume-uni

INFOS ÉDITEUR

ann granger-la-curiosite-est-un-peche-mortel

Parution aux éditions 10/18 en mai 2014

Traduit par Delphine Rivet

En 1864, Lizzie Martin se rend à New Forest pour servir de dame de compagnie à la jeune Lucy Craven, endeuillée par la mort de son nourrisson. Mais pourquoi cette dernière ne cesse-t-elle de clamer que le bébé lui a été volé ? Pour sa famille, il est clair que Lucy a perdu la raison. Des suspicions bientôt accrues lorsqu’un homme est retrouvé assassiné, la jeune femme couverte de sang à ses côtés. Afin de démêler cette affaire, Lizzie aura bien besoin de toute l’aide de son ami de Scotland Yard, le bel inspecteur Benjamin Ross…

(Source : 10/18 – Pages : 360 – ISBN : 9782264058744 – Prix : 7,50 €)

L’AVIS DE LEA D.

Après Un intérêt particulier pour les morts, j’étais très curieuse de me plonger dans la suite des aventures de Lizzie Martin.

Contrairement à ses aventures précédentes à Londres, ce coup-ci Lizzie va être envoyé à New Forest afin de soutenir une jeune femme, rendue folle par la mort de son bébé. Convaincue que son enfant est toujours vivant, elle est traitée de manière infantile par le reste de sa famille. Mais le jour où on la découvre près d’un chasseur de rats assassiné dans son jardin, Lizzie appelle son ami intime, l’inspecteur Ben Ross.

Lizzie se retrouve de nouveau projetée dans un nouvel environnement, auquel elle doit s’habituer. Elle doit notamment faire face aux nouvelles relations qui s’ouvrent à elle. La jeune femme, Lucy, alterne les moments de lucidité et les moments où elle va cracher sa rage sur tout le monde. Il y a également ses deux tantes, deux bonnes femmes hyper-strictes, très froide et ne tolérant pas le moindre écart de changement. La sœur aînée est particulièrement horrible !

La curiosité est un péché mortel est vraiment un bon plaisir de lecture. Ann Granger a ce talent de nous emmener jusqu’à l’époque victorienne, de nous décrire les différentes convenances et mœurs, mais surtout les très beaux paysages, les différentes personnes… Les principaux, Lizzie et Ben Ross, sont toujours aussi intéressants. Leur relation s’est approfondie, mais ils en sont encore à composer l’un avec l’autre. Le travail d’inspecteur est très prenant, Ben est quasiment marié à son travail. De son côté, lui, il aimerait bien voir Lizzie moins disposée à se jeter au-devant des ennuis ! Un couple adorable, je suis impatiente de les connaitre mieux !

Des personnes de qui ont va douter ! Même dans les moments de calme, on est constamment sous tension, à douter de tous, à alterner les possibilités et à s’interroger. On évolue dans un cadre très resserré, qui contribue à la sensation d’étouffement et de claustrophobie, ressenti également par les personnages. J’ai échafaudée des théories tout au long de l’histoire, et je suis ravie de voir que j’avais raison pour certaines, tort pour d’autres…

Un récit dans lequel je me suis complètement embarquée ! Si vous avez aimé le premier tome, celui-ci devrait vous plaire également.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.