Alexis AUBENQUE : Cycle River Falls – Tome 3 – Un noël à River Falls

0
325
Flag-FRANCE

Lee roman d’Alexis Aubenque a une approche qui dénonce les préjugés et une ode à la différence et à l’acceptation

INFOS ÉDITEUR

un noel a river falls - aubenque

Parution aux éditions Calmann-Levy en septembre 2010

Parution aux éditions Livre de Poche en octobre 2011

Tome 3 du cycle River Falls

Alors que la petite ville de River Falls s’apprête à célébrer Noël, un drame vient raviver le souvenir des horreurs du passé : un adolescent est retrouvé mort dans une cabane au fond des bois, d’où un autre a réussi à s’échapper. Ont-ils été la cible d’un pervers sexuel ? S’agit-il d’une vengeance exercée contre le défunt, qui avait agressé un homosexuel ? Le survivant est issu d’une communauté religieuse installée dans un domaine ayant appartenu à un meurtrier en série. Simple hasard ?

Afin d’identifier l’auteur de ce crime, le shérif Mike Logan devra plus que jamais se méfier des apparences. Aidé de sa compagne, la profileuse Jessica Hurley, saura-t-il se défaire des idées préconçues sur les « monstres » qui nous entourent ?

(Source : Calmann-Levy – Pages : 512 – ISBN : 9782702141441 – Prix : 19,20 €)

L’AVIS DE MURIEL LEROY

Le roman d’Alexis Aubenque traite la de religion et de sexualité, ou comment la religion, dans nos sociétés occidentales, laisse des traces.

En effet, que l’on soit croyant ou non, elle a imposé des normes, les notions de bien et de mal qui seront transmises à travers notre culture et notre éducation. Alexis Aubenque nous montre à travers ce livre l’importance qu’elle a toujours, à travers l’homosexualité d’un de ses personnages. Il montre aussi, ce qu’on prend rarement en considération, la souffrance psychologique ressentie par ces ados qui se découvrent différents. La règle dans la Société, en son ensemble, voudrait que les couples soient hétéros, or découvrir son homosexualité se vit dans la honte, la culpabilité et la peur du regard des proches et des autres. Nous rejetons ce qui est différent de nous car cette différence fait peur et n’est pas normale. Comment un homme peut-il aimer un autre homme (et il en va de même pour les femmes). Ces dogmes nous ont été imposés par la religion ou l’acte sexuel était surtout vu comme un moyen d’avoir des enfants, dans l’interprétation religieuse, qui est faite aujourd’hui. Qu’en est-il du désir, des sentiments ?

Nous voyons là aussi que la différence fait peur à travers les Enfants de Marie, secte religieuse, avec des principes et un mode de vie pas comme les nôtres. Dans les 2 cas, ils sont victimes de rejet à cause des préjugés, mais si on prend la peine de les écouter, somme toutes, sommes-nous vraiment différents ? Ils aiment et souffrent. Il s’agit- la d’un hymne à la différence et à l’écoute de l’autre pour mieux vivre ensemble. Est-il normal qu’un ado préfère mourir que d’assumer ce qu’il est ? Peut-on vivre en étant dans le déni ? Le roman d’Alexis Aubenque pose là de vraies questions sur la sexualité à travers deux ados et montre qu’il est possible de dépasser nos blocages par la parole et l’écoute. Le plus souvent, d’ailleurs, cela est perçu par les proches mais nié car trop dur à admettre. Le nommer c’est l’accepter et donc sans espoir. L’homosexualité est acceptée tant qu’elle est loin de soi, il en va de même pour ceux qui ne sont pas comme nous. Ce qui se joue avec l’homosexualité, ici, peut se transposer aussi avec les handicaps. Nous les mettons à l’écart car ils nous dérangent et nous gênent. Finalement, l’être humain est enfermé dans un carcan qui lui impose de se comporter selon des préceptes préétablis et datant du moyen âge. La société évolue mais la notion de bien et de mal au fond évolue peu même si on tolère plus.

J’ai aimé ce livre, le plus abouti des trois, tant du point de vue de l’intrigue, que de la psychologie des personnages, car il est une belle leçon d’écoute et d’humanisme, tout en montrant les différents points de vue. C’est vraiment une approche qui dénonce les préjugés et une ode à la différence et à l’acceptation, les traits des personnages sont finement décrits et analysés, permettant de ressentir la souffrance. Il ne peut laisser de marbre et nous permet de nous interroger sur nous-mêmes. Que ferions-nous si nous étions nous-mêmes à la place des proches ? Que ferions-nous si nous étions adolescent et homosexuel ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre, même si à travers ce livre nous savons ce que nous ne voulons pas être !

Chacun a le droit de vivre avec sa différence du moment que ça ne porte pas atteinte à la liberté d’autrui et de quel droit pouvons-nous juger ces différences ? Sommes-nous inattaquables nous-même ?

Alors bonne lecture et surtout n’hésitez pas, vous ne le regretterez pas !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.