Adrian McKINTY : Série Sean Duffy – 02 – Dans la rue, j’entends les sirènes

1
350
Adrian McKINTY - Sean Duffy - 02 - Dans la rue entends les sirenes
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Sean Duffy sait que le crime parfait n’existe pas. Toutefois, un torse à l’abandon dans une valise n’est pas loin de l’évoquer. Il suffifi t souvent d’un indice infifi me pour faire basculer une enquête… Un tatouage.

Sean Duffy, remis de tentat qu’il a essuyé dans sa dernière affaire, n’a plus qu’à suivre le fifi l rouge, la trace de sang – si ténue soit-elle – qui lie toujours un orps à son meurtrier. Des rues sous haute tension de Belfast à la lande irlandaise, Duffy ne laisse aucune piste au hasard et ne se départit jamais de son sens de l’humour, même dans les moments de plus grand doute…

Origine Irlande
Éditions Stock
Date 23 octobre 2013
Éditions Le Livre de Poche
Date 1 avril 2015
Traduction Eric Moreau
Pages 456
ISBN 9782253093138
Prix 7,60 €

L’AVIS DE MARIE H.

Dans la rue j’entends les sirènes, est le deuxième tome réussi de la trilogie d’Adrian McKinty, consacrée au conflit de L’Irlande du Nord. Les tensions entre les communautés sont toujours aussi fortes alors que la guerre aux Malouine est déclarée. Cette guerre, pourtant lointaine, risque de fragiliser une situation politique déjà chaotique, en privant l’Irlande du Nord de troupes militaires :

« Des hélicoptères de l’armée volent bas au-dessus de l’anse, des sirènes geignent dans le comté de Down, on distingue le boum-boum lointain des mortiers ou des bombes. La ville est couverte d’un linceul de fumée de cheminées (….) Ainsi se présente Belfast en cette quatorzième année de guerre civile rampante, que par euphémisme, les autorités nomment les « Troubles. » (p.19)

Sean Duffy est chargé d’une nouvelle enquête criminelle après la découverte d’un torse nu dans une valise, jeté sur une benne à ordures. Le corps, empoisonné et congelé, est celui de Bill O’Rourke, citoyen américain. Que peut bien faire un Américain en Irlande du Nord, en pleine guerre civile ?

Les flics sont toujours les premières cibles d’attentats :

– Bordel de merde ! s’écrie Matty alors que je mets le pied au plancher pour nous éloigner de ce traquenard.

D’autres tirs d’armes automatiques déchirent le macadam derrière nous et cognent contre les portes arrière.

– Ils nous canardent ! hurle Matty.

– J’avais remarqué ! » (p.53)

Plutôt fuir, quitter cette Irlande à feu et à sang, comme le fait la petite amie légiste de Duffy, que vivre dans la crainte de mourir à chaque coin de rue ! Cette nouvelle enquête va mettre une fois de plus Duffy à rudes épreuves, après un séjour aux États-Unis. On attend avec impatience le troisième tome de cette trilogie qui est déjà une grande réussite !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.