Alexis AUBENQUE : Aurore de sang

0
609
France

Aurore de sang, d’Alexis AUBENQUE, est encore plus intense que le premier tome « Tout le monde te haïra »

INFOS ÉDITEUR

alexis aubenque-aurore-de-sang
Aurore de sang

Parution aux éditions Robert Laffont collection La Bête Noire en novembre 2016

Parution aux éditions J’ai Lu le 1 novembre 2017

Une enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell

Même en Alaska, vous ne pourrez échapper aux démons du passé.

En cette fin d’été, les aurores boréales du siècle ont commencé à apparaître dans le ciel de White Forest. À deux jours du pic lumineux, et alors qu’il s’apprête à réintégrer la police, Nimrod Russell voit revenir dans sa vie Judith Gibbons, une ex-petite amie. Le mari et le fils de cette dernière ont disparu sans laisser de traces…

Dans le même temps, le corps d’un homme est retrouvé à moitié dévoré par les bêtes en pleine forêt, non loin du chalet d’un milliardaire philanthrope. La lieutenante Tracy Bradshaw est chargée de l’enquête avec Nimrod. Elle va bientôt réaliser que l’enfer n’est pas qu’un mythe biblique…

(Source : Robert Laffont – Pages : 368 – ISBN : 9782221159354 – Prix : 20,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Robert Laffont !

Après les événements survenus dans Tout le monde te haïra, je ne pouvais pas manquer me précipiter sur Aurore de sang.

Nimrod Russell voit ses jours de détective privé prendre fin : il va bientôt réintégrer la police et retrouver son ancien travail. Mais évidemment, il fallait apporter un peu de turbulence dans une vie qui redevenait tranquille. Son ancienne petite-amie, Judith Gibbons, vient le trouver et lui demande de l’aider à retrouver son fils. Enlèvement par son père ? Par la secte auquel il appartenait ? Nimrod va vite réaliser que cette enquête ne sera pas facile, et a des ramifications très étendues… De son côté, son équipière Tracy doit faire face également à une enquête très prenante : le corps d’un homme est retrouvé à moitié dévoré dans la nature, à proximité du chalet d’un milliardaire.

Donc, deux enquêtes, au milieu d’un climat tendu. Car la petite ville est devenue le lieu phare des touristes et des militants écolos. En effet, de spectaculaires aurores boréales vont avoir lieu, ce qui attire évidemment un bon nombre de curieux. Grâce à eux, les commerces vont bon train, l’économie explose… Ce qui n’est pas au goût des écologistes, qui dénoncent les dégâts sur la nature et l’environnement à cause de la surpopulation. La petite station est le lieu de plusieurs événements mouvementés, qui vont bien évidemment se télescoper !

Ayant apprécié Tout le monde te haïra, j’étais très curieuse de retrouver Nimrod Russell, Tracy et les paysages de l’Alaska. Surtout que les événements et les enquêtes de Aurore de sang vont encore plus loin ! Je l’ai dévoré du début à la fin, sans temps mort. Le fait de revoir une ancienne petite-amie avec laquelle il a vécu de nombreuses années va profondément remuer Nimrod, ne va pas l’aider avec sa relation amoureuse actuelle, et doit en plus faire le ménage dans l’histoire de Judith. L’enquête de Tracy n’est absolument pas délaissée, et va beaucoup plus loin que ce que je le pensais au départ. L’arrivée du FBI pour « aider » va en plus jeter de l’huile sur le feu, tout comme la volonté du père de Nimrod de se mêler de l’enquête de son fils.

Aurore de sang, d’Alexis AUBENQUE, est encore plus intense que le premier tome, et au vu des derniers chapitres, je n’attends qu’une chose, c’est la suite !

Encore une excellente lecture chez La Bête Noire.


L’AVIS DE MURIEL LEROY

Dans ce livre, on retrouve les personnages principaux de « Tout le monde te Haïra », mais ils gagnent en profondeur, la psychologie est très juste, jamais manichéenne. Tout y est nuancé…

Les méchants ont leur part de lumière, leur sensibilité même si elle apparait en filigrane… Les autres ont aussi leur part d’ombre et essaient d’éviter de basculer… Tout n’est donc pas tout noir ou tout blanc !

L’histoire traite aussi bien de la maltraitance infantile que des sectes sur fond de trafics… le récit divisé en deux parties est un vrai page-turner, impossible à lâcher tant l’intrigue est bien construite… et la fin totalement inattendue pour ma part.

Nimrod est particulièrement mis en avant, on en apprend plus sur son passé, sa famille, ses proches et cela le rend d’autant plus intéressant… Les individus, qui gravitent autour de lui, deviennent ou ont été des victimes collatérales aussi…   Son histoire est donc terrible, il est profondément marqué par la violence sans faire dans la répétition… Il a choisi au contraire de faire respecter la Loi, comme quoi rien n’est inéluctable !!!

On sent là que Alexis AUBENQUE a voulu dénoncer la violence sur les enfants et ses répercussions à l’âge adulte, sans trop de descriptions complaisantes, il évite là les écueils et rend son récit poignant… les sectes aussi sont pointées du doigt car elles profitent du malheur des gens pour mieux les asservir ! On retrouve donc bien là les thèmes sociétaux chers à l’auteur tout en faisant ainsi un récit construit et haletant !

Les autres protagonistes ont aussi une place essentielle dans le roman et sont tout aussi bien travaillés !

Alexis Aubenque ne glisse pas non plus dans la théorie du complot, thèse trop souvent traitée dans les romans actuels ou dans le trash !!

Ne jamais faire dans la simplicité sur les thèmes choisis tel est le crédo d’Alexis Aubenque,  dénoncer en divertissant, on se laisse prendre au jeu, manipuler avec un réel plaisir et rien que pour ça j’attends la suite avec une réelle impatience ! Hâte de savoir ce qu’il adviendra de ce pauvre Nimrod, que Alexis AUBENQUE torture à gogo, pour mieux le rendre attachant et nous laisse donc présager un troisième opus qui sera terrible !

En conclusion, je ne peux que vous le conseillez vivement vous ne le regretterez pas !!!!


L’AVIS DE HÉLÈNE B.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’Alaska, et le personnage de Nimrod dans ce roman d’Alexis Aubenque. Nimrod est détective privé et attend avec impatience de retrouver son poste de policier. Judith, une ancienne petite amie, le contacte pour qu’il l’aide à retrouver son petit garçon qui aurait été enlevé par le père de l’enfant ou par la secte dont il ferait partie. La venue de Judith bouscule un peu les plans de Nimrod, il accepte mais espère se débarrasser rapidement de cette affaire. En effet, il est compliqué pour lui de traiter avec Judith, cette femme dont il a été très amoureux, d’autant plus que Judith est un petit peu trop entreprenante. Très amoureux d’Holly, Nimrod doit donc gérer une affaire compliquée d’enlèvement et les sentiments de son ex petite amie. En parallèle, Tracy, son ancienne collègue qu’il a hâte de retrouver enquête sur la mort d’un homme retrouvé déchiqueté dans les bois et sur une tuerie de grande ampleur dans une maison hébergeant un groupe d’écologistes en rogne contre l’invasion touristique provoquée par le spectacle des magnifiques aurores boréales. Est-ce que ces deux affaires sont liées ? C’est la question que pose très vite ce roman.

Ce roman est incroyablement haletant, un véritable page-turner compilant suspense, action, et révélations. Le personnage de Nimrod est particulièrement sympathique et attachant. Il y a aussi son petit chalet dans les bois qui contribue à donner une ambiance chaleureuse, son chien un peu sauvage qui ne rentre pas mais qui se pose comme un fidèle compagnon et protecteur. Il a un côté « bonhomme » casanier, un peu dur et tendre à la fois qu’on ne peut qu’apprécier. Et puis, il y a son père, enfin son géniteur, qui apparaissait déjà dans « tout le monde te haïra », qui est un homme destructeur et humiliant. Sa présence dans ce roman est importante et fondatrice, et Nimrod va devoir composer pour faire face à ce père et à son passé. Son père lui fait porter depuis son enfance la responsabilité de la mort de sa mère. La haine de ce père pour son fils dépasse l’entendement.

Cette intrigue aux multiples ramifications n’égare jamais le lecteur car les liens entre les protagonistes se font très simplement et clairement. Le rythme est crescendo, si le début de ce polar met en place l’intrigue, les pistes d’investigation, l’enquête et ses détails, la fin fait place à de nombreux rebondissements, de l’action et du suspense. La vie sentimentale et personnelle de Nimrod et Tracy s’insèrent comme il faut dans ce polar et permettent de mieux comprendre les tenants et aboutissants de certaines choses. Je pense en particulier au face à face père/fils ( Nimrod) qui est un enjeu central de ce polar.

Les dernières lignes de ce polar sont stupéfiantes , j’ai refermé ce roman avec un grand sourire de satisfaction en espérant vite retrouver Nimrod dans une prochaine histoire.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici