Viviane MOORE : La saga de Tancrède le normand – 02 – Les guerriers fauves

0
233
France

INFOS ÉDITEUR

les-guerriers-fauves-viviane moore

Parution aux éditions 10/18 Grands Détectives le 16 mars 2006.

2° tome de la saga de TANCREDE LE NORMAND

Inédit

Nous sommes en avril 1156 à Barfleur, six mois après le tumultueux séjour de Tancrède et de son maître Hugues de Tarse au château de Pirou.

Alors qu’une mystérieuse série de meurtres sème la terreur dans le port, les deux hommes embarquent sur un navire de guerre normand placé sous la garde d’une élite de combat : les Guerriers fauves.

Mais gagner la Méditerranée par voie de mer quand on transporte un trésor offert par Henri II Plantagenêt à Guillaume Ier, roi de Sicile, est un long et périlleux voyage.

Embuscades aux escales, tempêtes, récifs, attaques de pirates, les dangers ne manquent pas pour Hugues et Tancrède, surtout quand un membre de leur équipage est retrouvé mort, sa peau gravée de lettres de sang.

(Source : 10/18 – Pages : 288 – ISBN : 9782264040497 – Prix : 7,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Une route sanglante vers la Sicile

Après avec quitter le château de Pirou, Tancrède doit se diriger avec son maître vers la Sicile. La première étape de leur périple est le port de Barfleur. Une tension règne dans la ville car des enfants sont violemment assassinés et les rumeurs vont bon train. L’embarquement en mer a lieu rapidement sans que les deux hommes aient eu le temps de véritablement enquêter. Mais ils ne pensaient pas croiser des faits similaires sur leur route. Ont-ils embarqués une sorte de fauve parmi eux.

Le danger prend différents visages : celui des pirates, avides de marchandises ou celui-ci d’un mystérieux tueur qui grave des lettres de sang sur le corps de ses victimes.

La magie de Viviane Moore s’opère une nouvelle fois. Véritable immersion dans le moyen-âge avec des termes choisis qui donnent une saveur particulière au texte. Ces mots sont habilement insérés dans le récit et les plus curieux pour avoir le sens exact dans un fascicule à la fin de l’ouvrage.

On a véritablement la sensation de percevoir l’agitation du port, de sentir le roulis, la tension croissante des hommes en mer presque animale. Le lecteur a le sentiment de former un trio avec Tancrède et Hughes de Tarse, il partage leurs impressions parfois divergentes et également leurs émotions, le point d’orgue étant la découverte par Tancrède de certaines de ses racines. Toutes les vérités sont-elles faciles à affronter ?

Un superbe roman historique qui s’inscrit dans une saga incontournable.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.