Thierry BERLANDA : L’insigne du boiteux

1
179
France

INFOS ÉDITEUR

Insigne du boiteux - Thierry berlanda

Parution aux éditions La Bourdonnaye en février 2014

Parution aux éditions La Bourdonnaye le 21 janvier 2016

Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leur fils de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?

Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…

(Source : La Bourdonnaye – Pages : 266 – ISBN : 9782824211343 – Prix : 16,00 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Avec une couverture bien accrochante visuellement pour cette édition de son premier roman, Thierry Berlanda a écrit un polar extrêmement fort sympathique, avec une intrigue certes classique d’un tueur en série sévissant au sein de familles, sans rapport aucune dans l’immédiat, mais toutefois assorti d’un méchant particulièrement retors et surtout bien diabolique car original. Un type qui se fait appeler « le Prince » tue ses victimes, des mères de famille, à l’aide d’un cimeterre, en obligeant le fils de chacune d’elle à regarder commettre son outrage.

Dépêché en quatrième vitesse sur les lieux du crime, le commissaire Falier, assisté du professeur Bareuil à la retraite et d’une de ses anciennes élèves Jeanne Lumet, ne va pas être au bout de ses surprises pour dénouer les noeuds de cette affaire, très compliquée où les suspects ne sont pas ceux que l’on croit et dans laquelle la vérité est difficile à faire paraitre au grand jour.

Dès lors, suspense et rebondissements vont fleurir dans cette enquête policière pas comme les autres.

Thierry Berlanda réussit un joli coup de maitre pour ce premier roman : fort bien écrit, avec un style simple, court et efficace, l’auteur nous concocte un récit fort bien rythmé, à cent à l’heure, mais où chaque élément de l’enquête de la police est efficacement bien décrit et démontré au fil des pages. Pas de temps morts, tout s’enchaine rapidement, pas le temps pour le lecteur de souffler. Et dans ce récit bien rythmé, on se rend à l’évidence : on a affaire à un vrai page-turner. Au fil des pages lues, on a envie que d’une chose : connaitre la suite et surtout la fin. La fin pour ce polar où on a affaire à un méchant extra : un vrai personnage de bande dessinée, tant celui ci n’est pas comme ceux que l’on rencontre habituellement dans le genre polar/thriller. Un méchant digne d’un comics, bien barré, bien dans son délire et décidé à faire périr ses victimes selon sa propre justice. Heureusement, il a devant lui un enquêteur de grande envergure : le commissaire Falier, bien que celui ci soit bien dépassé par les événements.

Assisté de fort belle manière, il arrivera à résoudre l’affaire in extremis.

Justement parlons des personnages : chacun apporte son grain de sel dans cette enquête très particulière, du flic à l’ancienne et de ses assistants, au professeur à la retraite en fauteuil roulant, cynique et peu aimable avec son ancienne élève et Jeanne donc, qui doit se dépatouiller dans sa vie de mère et femme, doit aussi veiller à sa propre vie, car elle sera la cible du tueur.

Un scénario bien écrit, qui tient la route, sans trop d’invraisemblances, des dialogues bien sentis, drôles et pêchus et des personnages que l’on aime de suite (même le méchant on l’adore) ce premier roman est un vrai petit plaisir de roman noir sous des ambiances de polar !

N’hésitez pas à franchir le pas, et partez à la découverte de l’insigne du boiteux, un insigne qui en dit long sur cette bien curieuse enquête !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici