Suzanne STOCK : Ne meurs pas sans moi

0
256
France

INFOS ÉDITEUR

ne meurs pas sans moi - Suzanne STOCK

Parution aux éditions Le Passage le 06 mars 2014

Parution aux éditions Points le 3 septembre 2015

Sélection 2015 Prix du meilleur Polar des lecteur de Points

En apparence, Sandra Denison aime la vie. Rien ne semble pouvoir arrêter la brillante avocate new-yorkaise, qui collectionne les succès professionnels comme les hommes. Elle avance, sûre d’elle, et ne regarde jamais en arrière. Car le terrible drame de son enfance la ronge. La jeune femme revoit encore les flammes lécher les murs de la maison, se refermer comme un piège infernal sur sa mère. Et ces étranges yeux rouges qui la fixent…

Sandra Denison aimait la vie jusqu’à ce qu’une nuit suffise à la faire basculer dans l’horreur. Un message qui ne lui était pas destiné et qu’elle n’aurait pas dû voir, les meurtres atroces de ses proches, une créature invisible qui la poursuit. Pourquoi son père, qu’elle appelle désespérément à l’aide, l’abandonne-t-il maintenant ? La tient-il pour responsable des tragiques événements survenus vingt ans auparavant ?

Dans une ville comme frappée d’un sortilège et soudainement désertée, Sandra va devoir affronter les secrets qu’elle redoute tant. Seule au monde… ou presque. Car les fantômes surgissent du passé, bien décidés à lui faire endurer le pire des cauchemars. Ils réclament leur dette de sang. Quelqu’un devra payer.

(Source : Le Passage – Pages : 192 – ISBN : 9782847422313 – Prix : 18 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Suzanne Stock, une révélation. Pour un roman à part !

Sandra est une brillante avocate new-yorkaise qui vient d’obtenir une promotion. Elle désire la fêter avec son amant qui décline devant passer du temps avec sa femme. Puis sa meilleure amie se fait prier. Cette jeune femme qui peut sembler hautaine et carriériste vit avec une véritable carapace qui dissimule une enfance meurtrie.

Un père régulièrement absent à cause des déplacements professionnels et une mère très autoritaire (sévices physiques, psychologiques ?). Une boule sombre est née dans cette maison, prenant de l’ampleur. Entre instants beaux, fragiles et rêves brisés.

Sandra perd ses repères. Elle voit des yeux rouges qui brillent dans le miroir. La folie l’envahit-elle ? Quelque chose la ronge… Ses souvenirs, ses actes prennent des allures de cauchemars. Elle perd le contrôle…

C’est vraiment brillant. Suzanne Stock nous offre un premier roman très maitrisé à la structure narrative particulière. Elle joue avec les codes du thriller fantastique, du roman de suspense… Il fait partie des très rares textes que j’ai lu deux fois car j’ai pu en apprécié encore plus les déclinaisons. Comme une mélodie cachée qu’on ne pourrait entendre qu’après un long silence.

Le début pourrait sembler classique presque cliché. Comme le début d’un téléfilm américain. Mais c’est volontaire, le récit s’intensifie et l’aspect terreur fait son apparition : j’ai eu des images de Ring (une femme aux cheveux noirs qui sort de la TV) et de Shining qui me sont venue à l’esprit. C’est également l’art de l’auteur, elle laisse la petite aiguille mentale du lecteur osciller entre l’imaginaire et la réalité.

A un moment du récit, les images semblent s’entrechoquer (Sandra sombre-t-elle dans la folie ?). Or tout est parfaitement maitrisé du premier au dernier mot.

Il y a aussi une véritable pudeur dans cette histoire. Par son écriture, Suzanne Stock n’impose pas les sensations avec violence, les sentiments… Elle les fait ressentir c’est là toute la différence. J’ai vraiment été émue par « Ne meurs pas sans moi ».

Un détour d’une page c’est l’électrochoc. Deux temps très marqués, seul Betty d’Indridason (Métailié, Points Policier) m’avaient provoqué un tel effet de surprise. A tout moment dans sa vie on peut se trouver confronter au « POURQUOI ? ». Avec tous ses stades : colère, angoisse, abattement … La science n’a pas toutes les réponses.

Une chute ! Et quelle chute !!!

Des images qui restent en tête bien après la lecture. J’imagine très bien une adaptation ciné.

Plus qu’une lecture, presque une expérience. Oserez-vous la tenter ?

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.