Stephenie MEYER : Les âmes vagabondes – Par l’auteur de Twilight

0
244
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

Stephenie MEYER - Les ames vagabondes
Les Âmes vagabondes

Parution aux éditions JC Lattès en octobre 2008

Parution aux éditions Livre de Poche en avril 2010

Melanie Stryder est une rebelle.

Notre Terre a été envahie par un ennemi invisible. Petit à petit, les âmes vagabondes s’emparent du corps des hommes en neutralisant leur esprit. La quasi-totalité de l’humanité a ainsi succombé.

Melanie Stryder fait partie du dernier groupe d’hommes libres. Lorsqu’elle est capturée par les Traqueurs, on lui insère Vagabonde, une âme exceptionnelle qui a déjà connu plusieurs corps. Elle sait les difficultés d’envahir un humain hostile : les émotions dévastatrices, le tumulte des sens, les souvenirs trop vifs. Et Vagabonde rencontre un obstacle supplémentaire : l’esprit de l’ancienne propriétaire résiste.

L’âme explore les souvenirs de Melanie dans l’espoir de découvrir l’endroit où se cachent les derniers résistants humains. Mais à la place de ces informations, Melanie submerge Vagabonde par les images de l’homme qu’elle aime – Jared, un humain encore en cavale. Incapable de se dissocier des pulsions de son corps d’emprunt, Vagabonde commence à aimer l’homme qu’elle est censée livrer aux autorités. Face aux pressions extérieures, Melanie et Vagabonde se retrouvent alliées malgré elles ; commence alors pour elles la quête incertaine et périlleuse de cet homme dont elles sont toutes deux amoureuses.

(Source : JC LATTES – Pages : 617 – ISBN : 9782709630269 – Prix : 20,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un corps pour deux

Une étrange salle où une âme doit s’incarner dans un nouveau corps. Mais sans que les autres personnes aux alentours en soient conscientes, l’ancienne occupante des lieux se manifeste. La terre est envahie par une nouvelle espèce mais il reste des humains cachés.

Dans un seul corps vont devoir cohabiter l’âme Vagabonde et l’esprit toujours actif de Mélanie. La situation va encore devenir plus complexe à gérer quand elles croiseront la route du grand amour de Mélanie.

C’est intéressant d’imaginer les humains comme une espèce en voie de disparition. La cohabitation entre les deux « femmes » est une bonne idée. Un texte touchant mais je pense que ce roman aurait vraiment gagné en intensité si il avait été plus concis.


L’AVIS DE LEA D.

Après avoir lu la série Twilight, j’étais curieuse de voir ce nouveau roman de Stephenie Meyer. J’étais à la fois impatiente de le lire mais aussi dans l’expectative : allait-elle se reposer sur ses lauriers et ne refaire qu’une autre version de sa saga à succès ? Car il y a beaucoup d’éléments semblables au vu du résumé : de l’amour contrarié, du fantastique (ici l’invasion des âmes « remplace » les vampires et autres loups-garous)… Donc, je me suis lancée, un peu dubitatif, dans la lecture des Âmes Vagabondes !

Le monde est envahi par des aliens. Pas par des aliens voulant à tout prix annexer une nouvelle planète, à grand renfort de sang et d’armes. Mais malgré tout, ces Âmes n’ont pas seulement colonisés la Terre. Origine est leur planète natale, où ils peuvent vivre en dehors d’un hôte. S’étant fait eux-mêmes envahis, ils ont pris conscience qu’ils pouvaient survivre dans des êtres pensants. La Terre fait partie d’une de leur dernière « acquisition ».

Contrairement à la plupart des hôtes, les êtres humains ont leurs propres résistants. Se rendant compte qu’ils étaient envahis, ils ont réagis, mais trop tard. Il existe peu d’humains libres désormais, et les âmes ont annihilés l’esprit du corps qu’ils occupent. Mélanie Stryder a échappé à la capture pendant des années, mais a fini par être capturée. C’est l’âme Vagabonde qui sera insérée, les Traqueurs (âmes chargées de capturer les derniers humains libres) espérant qu’elle les conduise à ses complices. Mais voilà, il semble que l’âme humaine ne disparaisse pas toujours au profit de la nouvelle âme implantée dans le corps… Mélanie reste bien présente, mais incapable de bouger ou de réagir par elle-même. Elle ne va pas se laisser faire pour autant, déversant ses souvenirs dans leur tête commune, poussant Vagabonde à s’attacher notamment à deux personnes : Jamie Stryder, son petit frère, et Jared Howe, l’homme dont elle est amoureuse.

Se lançant à leur recherche, Vagabonde les retrouves dans une cachette, au fin fond d’un désert. Capturée, elle n’est vue que comme une Âme, une ennemie. Personne ne sait que Mélanie est encore à l’intérieur d’elle, ni est disposée à la croire, à part peut-être Jamie, qui voit bientôt en elle une amie, et Jebediah, l’oncle loufoque de Mélanie, le premier à découvrir son existence. Quand à Jared, la perte de Mélanie l’a rendu encore plus dur et cruel, et se comporte de façon abominable avec Vagabonde presque tout au long du roman.

Donc, après hésité, j’ai commencé Les Âmes Vagabondes. Mais dès les premières pages je me suis retrouvée plonger dans un patchwork d’émotions. Evidemment, comme au vu des phrases d’accroches, l’amour est le point central de ce récit.

Mais il n’est pas le seul ! Stephenie Meyer nous fait redécouvrir toute la gamme des émotions humaines à travers Vagabonde. L’âme n’était pas habitué au corps humains et à ses violentes réactions, plus excessives que toutes celle des corps qu’elle avait précédemment occupée (car elle en est quand même à environ 9 cycles différent). Il y a la peur, la joie, le bonheur, la colère, l’incertitude, la jalousie… Elle côtoie la violence et l’amour, la colère mais aussi l’amitié. Les premières semaines ont été particulièrement difficiles. Vagabonde est une âme apparemment plus résistante que les autres, mais qui est comme la majorité de son espère : douce, révulsée par la violence, plus peace and love que batailleuse ! Contrairement à Mélanie, qui a le sang vif, un caractère explosif. C’est très dur pour elle d’être enfermée dans son propre corps, sans rien pouvoir contrôler. Au fil du temps, ces deux âmes vont devenir très proche, se considérant comme des amies, presque des sœurs. Très généreuse, laissant passer les autres avant elle-même, Vagabonde s’est laissé « contaminer » par les émotions humaines qu’elle ressent. Elle aime Jamie et Jared d’abord grâce aux souvenirs de Mélanie, avant de s’attacher à eux à sa propre manière. Mais elle va nouer des relations par elle-même sans avoir l’affection préalable de Mélanie. Elle va avoir une relation très proche de Jebediah, son premier protecteur, il l’a fait accepter dans la communauté très réticente, il l’a accepté et soutenue dès le début. Mais Vagabonde va avoir d’autres amis, comme Walter, mais il y a surtout Ian O’Shea. Au début, avec son frère Kyle, il va tenter de la tuer, rejetant totalement sa présence. Mais peu à peu, son regard va changer sur elle, il va se rendre compte que l’invasion ou la perte d’êtres chers n’est pas de sa faute. Il va tomber amoureux de Vagabonde, ce qui introduit tensions et rivalités au sein de l’histoire entre Mélanie et Jared. Mélanie refuse totalement Ian et son amour, ce qui empêche Vagabonde de réagir. Jared est son rival pour obtenir Vagabonde, mais Jared a beau refuser l’âme, il refuse que l’on touche au corps de Mélanie… Autant vous le dire tout de suite, je suis team Ian ! C’est un des personnages les plus profonds et captivants, mon chouchou. Au début, il n’a pas le beau rôle, mais c’est celui qui évolue le plus. Son amour pour Vagabonde est touchant et profond, il est toujours là pour elle, sans jamais s’imposer tout en asticotant quand même Mélanie de temps en temps !

Autant Jared m’a à la fois intéressée et profondément énervée. Certes, je serais aussi furieuse si je voyais revenir ma copine avec une âme à l’intérieur, mais la façon dont il se compte avec Vagabonde jusqu’à la fin m’a franchement mis en boule. Heureusement qu’il y a des moments où il s’amande ou que Gaby (le surnom de Vagabonde en français) ne se laisse pas faire. J’ai apprécié particulièrement le moment dans l’infirmerie où elle lui dit qu’elle est la femme dans son espèce ! Il aide peut-être ou protège Gaby, mais surtout pour ne pas blesser le corps de Mélanie, il refuse de croire Vagabonde, doute de la présence de Mel… Bref, parfois charmant, souvent antipathique ou presque, un personnage très ambivalent, que j’aurais bien envie de gifler une fois ou deux.

Stephenie Meyer décrit parfaitement ses personnages et leurs émotions. Pas besoin d’être un grand sensible pour apprécier l’histoire d’amour, le triangle amoureux, mais aussi la quête de Vagabonde. La Terre n’est pas comme les autres mondes qu’elle a connus, et c’est une bataille de tous les instants. Pour comprendre le monde qui l’entoure, les émotions qui l’envahissent, la manière d’y réagir… Ce n’est pas comme dans Twilight, où je trouvais souvent l’histoire (et pas seulement l’histoire d’amour) niaise et gnan-gnan. Non, Stephenie Meyer a écrit dans Les Âmes Vagabondes quelque chose de bien meilleur, de beaucoup mieux travailler et écrit, plus adulte et beaucoup plus intéressant ! Les émotions sont au cœur du roman, le point essentiel, et elles sont toutes parfaitement décrites, sensibles, j’ai été profondément touchée du début à la fin.

Partie pour être une déception, ce roman de Stephenie Meyer s’avère, comme vous l’avez sans doute remarqué, un véritable coup de cœur ! A ceux qui ont lu Twilight : n’hésitez pas à lire Les Âmes Vagabondes, sans conteste bien meilleur pour moi. Mieux écrit, mieux travaillé, beaucoup plus émouvant et intense, c’est vraiment un roman excellent, que je relis et relis encore, en étant toujours emportée par un flot d’émotions !


AU CINÉMA

Les ames vagabondes - film

  • Sortie en France en avril 2013
  • Réalisé par Andrew Niccol

Avec

  • Saoirse Ronan : Melanie Stryder
  • Max Irons : Jared Howe
  • Diane Kruger : La Traqueuse

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.