Serge BRUSSOLO : La Princesse noire

0
223
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

La princesse noire - brussoloParution aux Editions Le Livre de Poche le 17 Mars 2004.

Capturée puis vendue comme esclave par des pillards vikings, Inga est achetée par une étrange châtelaine surnommée « la Princesse noire ».

Quel est le secret de cette femme solitaire qui règne en maître sur un manoir en ruine où elle recueille des enfants infirmes abandonnés par leurs parents ?

Inga sent qu’un mystère pèse sur les lieux. Les adolescents dont elle a la garde chuchotent de bien curieuses histoires à propos d’une créature qui hanterait les souterrains. Un assassin qui, tel l’ogre des contes, viendrait à chaque nouvelle lune prélever son tribut de chair fraîche.

Qui se cache sous le masque d’un dieu barbare pour commettre ses crimes en toute impunité ? Quelles manigances se trament dans le secret des oubliettes ?

Dans la lignée de La Captive de l’hiver ou de L’Armure de vengeance, ce thriller médiéval entraîne le lecteur dans un tourbillon de mystères, de superstitions et de passions obscures

(Source : Le Livre de poche – Pages : 288 – ISBN : 9782253090397 – Prix : 5,50 €)

L’AVIS DE LUCIE MERVAL

Entre croyances païennes et croyances chrétiennes, Inga parviendra t’elle à savoir ce que cache la Princesse noire ? Un thriller médiéval qui nous entraîne dans un monde de superstitions, de sorcellerie, de secrets. Mais faut-il toujours tout mettre sur le dos des Dieux ?

Un livre très bien écrit, où le suspense est permanent. On est obligé d’avancer toujours plus dans le livre pour connaître le secret qui se cache dans ces oubliettes, si Inga va s’en sortir… Serge Brussolo a vraiment réussi à me transporter des siècles en arrière à la rencontre des us et coutumes des vikings et m’a permise d’assister à ce choc des civilisations !

Une belle réussite !

Advertisement
Lucie Merval est libraire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.