Sandra MARTINEAU : Confiance aveugle

1
267
France

INFOS ÉDITEUR

confiance aveugle - Sandra MARTINEAU

Parution aux éditions Liv’édtions en avril 2010

La famille d’un célèbre mannequin est sauvagement assassinée. Seule Annabelle, la fille cadette, échappe au meurtrier. Dans sa fuite, elle est heurtée par une voiture et perd la vue.

Quatre ans plus tard, la jeune aveugle, aidée par une psychologue, tente une nouvelle vie. Inscrite à l’université de Saint-Brieuc, elle partage un appartement avec sa fidèle amie Léa et fait de nouvelles rencontres.

Dans le même temps, le lieutenant Morin enquête sur une série de crimes mettant en scène de splendides jeunes femmes blondes. Et quand le meurtrier prend contact avec Annabelle, Morin comprend que les deux affaires sont peut-être liées.

Un premier roman servi par une écriture efficace et visuelle ; un suspense habilement maîtrisé jusqu’à la dernière ligne.

(Source : Liv’Editions – Pages : 208 – ISBN : 9782844971715 Prix : 20 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un autre regard sur la cécité !

Anabelle, en pleine nuit, assiste à une tuerie et voit, impuissante, les membres de sa famille se faire assassiner un par un.

Cette nuit là lui laissent des séquelles psychologiques et physiques. En voulant échapper à ce cauchemar, elle s’est précipitée sur la route. Elle a été percutée par un véhicule et depuis elle est aveugle.

C’est avec son amie d’enfance qu’elle a décidé de réapprendre à vivre en partageant un appartement et en étudiant à l’université.

Il n’est pas évident de se repérer dans le campus bruyant, de suivre un cours malgré les bavardages intempestifs.

Anabelle doit faire confiance à Léa mais elle sent que la jeune femme lui cache des choses… Et le meurtrier de sa famille n’a peut-être pas dit son dernier mot…

Avec Confiance Aveugle, Sandra Martineau signe un premier roman très réussi. Une belle alchimie entre le suspense et la psychologie. Elle a un angle d’approche très intéressant, l’histoire est surtout perçue par Anabelle qui est non-voyante.

Un véritable découverte, sans pathos, des personnes ayant ce type d’handicap et également toutes les maladresses que peuvent commettre des individus face à des « situations » où les repères ne sont pas les mêmes. Il n’est pas toujours facile de percevoir le monde de l’autre , de se dire qu’il n’est pas utile d’allumer la lumière lorsque vous aidez une personne non-voyante à entrer dans une pièce. Et cette dernière phrase est du vécu (J’ai une petite pensée émue pour ladite personne qui n’est plus là aujourd’hui et qui nous avait expliqué son quotidien…)

Ma phrase d’accroche a pu surprendre certains mais ce livre déclenche une véritable empathie et permet de découvrir l’espace d’un moment, la perception du monde lorsqu’un des sens a disparu (en l’occurrence : la vue).

Une écriture très fluide, très agréable. Un habile mélange de douceur et de tension.

Avec l’approche des fêtes de Noël, pensez à noter ce titre notamment pour les lectrices et des lecteurs qui dévorent les romans de Nicci FRENCH, Mary HIGGINS CLARK…

Sponsor

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici