Roman policier : quelques astuces pour réussir la rédaction de son livre

0
65

L’écriture est un hobby qui peut se révéler très lucratif pour les auteurs, à condition que ceux-ci publient des livres de haute qualité. Pour y parvenir, ils doivent maitriser toutes les techniques requises pour le genre littéraire adopté. Ainsi, avant de réussir un polar par exemple, il faudra se montrer très subtil. L’objectif étant de susciter l’intérêt du public, à travers des récits inédits. Dans cette optique, l’écrivain doit pouvoir compter bien plus que sur son imagination créative. Il lui faudra surtout respecter certaines règles qui ont toujours fait recette auprès des férus des romans policiers.

Miser sur un récit haletant

Pour réussir à Ecrire un livre à succès, il faudra se mettre dans la peau de ses lecteurs. Le cas échéant, l’auteur parvient à identifier les attentes de son public. En la matière, il faut d’ores et déjà savoir que les passionnés des polars adorent le suspense. De ce fait, vous devez imaginer un scénario fait de mystère et d’intrigue. Il doit être structuré de sorte qu’un retournement de situation intervient, chaque fois que le bout du tunnel semble proche. Étant donné que les récits policiers tournent souvent autour d’un crime à élucider, il faudra éviter de dévoiler les indices sur le coupable au début de l’histoire. L’idéal aurait été que tous les personnages soient présumés auteurs du délit, afin de tenir en haleine le lecteur, le plus longtemps possible.

Imaginer des personnages intéressants

À l’instar des autres œuvres littéraires, le roman policier se décline autour des personnages. Le rôle de chacun de ces protagonistes ainsi que leurs traits de caractère influencent la qualité du contenu. De ce fait, l’écrivain doit savoir créer des acteurs intéressants. Le méchant du récit doit être capable de révolter le lecteur par exemple. Dans le même temps, le personnage principal est censé provoquer l’empathie du public. En outre, il faudra imaginer des personnalités à la fois hilarantes et intrigantes. Bref, les comportements de vos personnages doivent faire passer votre cible par tous les états.

Tabler sur la crédibilité de l’histoire

Aussi rocambolesque qu’il soit, le récit d’un polar doit être assez vraisemblable. Il s’agit d’ailleurs d’une des conditions pour rendre l’enquête crédible. En effet, il est plus judicieux que l’auteur ne se laisse pas entrainer par la recherche du suspense à tout prix, au point d’inventer un scénario grossier. Cela peut s’avérer pénalisant, d’autant plus que les lecteurs y verront une panne d’inspiration de l’écrivain.

Prévoir une fin surprenante

Dans la plupart des polars, le méchant est vaincu par le héros, sauvant ainsi l’honneur de la victime. Le lecteur s’image ce scénario classique avant même de s’imprégner du contenu d’un roman. Toutefois, l’auteur peut sortir des sentiers battus en prévoyant une fin mi-figue mi-raisin. Plus concrètement, la victoire finale du héros peut être sujette à quelques incertitudes. Cette stratégie surprendra certainement le public qui cherchera en savoir davantage, lors d’une probable prochaine parution. Il peut s’agir également d’une astuce pour aiguiser l’imagination du lecteur. Dans ce cas, il pourra tirer ses propres leçons de cette histoire.

Advertisement
Articles sponsorisés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.