Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons

0
27
Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons
-

Présentation Éditeur

  • Scénariste : Matthieu Angotti , Robin Recht
  • Illustrateur : Robin Recht

« Le con, c’est la grande classe. Sa baraque, un vrai musée. Tout pour me plaire. Y a juste un problème : le con m’a pris en otage. Et plutôt lui faire la peau que de rejoindre les cadavres qui pourrissent dans sa cave… »

C’est l’histoire d’une petite frappe que l’amour de sa vie a foutu à la porte. S’il veut revenir à la maison, ce sera les poches pleines de pognon. Réfugié au bistrot, il repère un type ivre mort. Un vrai con qui se vante d’avoir des millions dans son salon. Il décide de le cambrioler. Mais quand il plonge ses mains dans l’oseille, celles du con se referment sur un flingue. Le voilà séquestré chez un grand bourgeois, beau prince et beau parleur. Fuir ou lui faire la peau ? Telle est sa question.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Delcourt
Date 7 octobre 2020
Pages 152
ISBN 9782413018575
Prix 18,95 €
Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons
Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons
Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons
Robin RECHT et Matthieu ANGOTTI : La cage aux cons

L'avis de Stanislas PETROSKY

Si tu as bonne mémoire, j’avais encensé le roman de Franz Bartelt, Le jardin du bossu, tu devrais retrouver la chronique quelque part par là… Un roman noir écrit à l’acide, voire peut-être sous acide, faudrait se renseigner.

Cet album de bande dessinée en est l’adaptation, ce qui n’est précisé que sur un bandeau jaune, ce que trouve dommage personnellement, mais c’est une autre histoire.

Que penser de cette adaptation ? Ben oui, si c’est tiré d’un bouquin, tu te poses toujours la question, est-ce que cela s’y prête, est-ce que c’est fidèle ?

Et bien qu’elle est rondement menée, fidèle à l’œuvre, ô combien cynique de Bartelt, et le dessin de Robin Recht se prête magnifiquement à cette fable. Et la gueule du « Couguar », ha qu’elle est belle sa gueule, qu’elle lui va bien, comme le con, je le voyais aussi comme ça.

Un album tout en noir et blanc, avec un petit clin d’œil à Garde à vue fort sympathique.

Je ne vais pas t’en faire toute une tartine, c’est à lire et puis c’est tout !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.