Rebecca ROANHORSE : Le Sixième Monde – 01 – La piste des éclairs

Rebecca ROANHORSE - Le sixieme monde - 01 - La piste des eclairs

Présentation Éditeur

L’apocalypse climatique a englouti la majeure partie du monde, mais Dinétah, l’ancienne réserve navajo, a connu une véritable renaissance. Les dieux et les héros des légendes ont pris vie… tout comme les monstres.

Maggie Hoskie est une chasseuse de monstres et une tueuse aux dons surnaturels, le dernier espoir d’une famille qui fait appel à elle pour retrouver une fillette disparue. Cependant, la créature qui a enlevé l’enfant n’est que l’une des pièces d’un vaste et terrifiant puzzle que Maggie va devoir résoudre pour protéger les innocents.

À contrecoeur, elle accepte l’aide de Kai Arviso, un homme-médecine peu conventionnel. Sillonnant la réserve, ils déterrent de vieilles légendes, s’acoquinent avec un personnage des plus louches et affrontent une magie des plus noires dans un monde dévasté à la technologie mourante.

Pour survivre, et découvrir ce qui se trame derrière ces disparitions, Maggie devra affronter son douloureux passé.

Bienvenue dans le Sixième Monde.

Origine Flag-ETATS-UNIS
Éditions Milady
Date 22 janvier 2020
Traduction Isabelle Pernot
Illustrations Jean-Sébastien Rossbach
Pages 320
ISBN 9782811229665
Prix 14,90 €

L'avis de Léa D.

Un livre que j’étais curieuse de lire, après avoir entendu plusieurs bonnes critiques.

Quelques années avant le début de l’histoire se déroulant dans La piste des éclairs, une apocalypse climatique nommée « les Grandes Eaux » a détruit le monde tel que l’être humain le connaissait. L’eau a englouti une grande majeure partie du monde, exception faite de quelques endroits. Comme, par exemple, Dinétah, l’ancienne réserve navajo. Sauf que l’endroit souffre d’une terrible sécheresse… Mais ce n’est pas tout ! Car les anciennes légendes ont également repris vie, que ce soit les dieux, les héros et les monstres.

Maggie Hoskie est justement une chasseuse de monstres, et dotée de capacités qui font peur à ceux qui croisent son chemin, mais aussi à elle-même. Son passé, sa vie actuelle et ce qu’on lui dit lui font douter d’elle-même, et elle a peur de devenir à son tour un monstre à abattre. En attendant, elle tente d’aider les autres. Sa dernière affaire s’est terminée de manière très sanglante et n’arrange pas sa réputation. Mais cette dernière attaque n’est qu’une petite pièce dans un puzzle beaucoup plus large : quelqu’un s’amuse à créer des monstres humanoïdes semblable à des zombies pour terroriser la population. Maggie va tenter de déterminer qui fait usage de magie noire sur la réserve, et elle se retrouver à collaborer avec Kai Arviso, un homme-médecine et le petit-fils d’un homme qu’elle estime énormément. Ils vont faire diverses rencontres, aussi bien des alliés que des ennemis, découvrir de nouvelles pistes, mais surtout découvrir certaines choses bien cachées…

La piste des éclairs est un livre mêlant plusieurs genres mais le primordial est celui de l’Urban Fantasy, tout en flirtant clairement avec le Post-Apocalyptique. Nos personnages vont donc ainsi ferrailler et combattre à tout va, tout en évoluant dans un monde détruit par des catastrophes climatiques. Pénurie d’eau, utilisation d’alcool pour faire rouler les voitures, un univers aride… Les bases sont posées !

Et j’ai énormément apprécié l’utilisation par Rebecca Roanhorse des rites traditionnels, le vocabulaire navajo et de manière générale cette plongée dans le monde des natifs amérindiens. Pour les personnes connaissant la saga Mercy Thompson, vous pourrez notamment apercevoir un personnage familier : celui de Coyote, ce personnage mythologique pouvant être rapproché de celui de Locki ou d’Anansi, et vu comme un trickster, celui qui bouscule l’ordre établi, à la fois destructeur et créateur – même si il est beaucoup plus que tout ça !

L’histoire en elle-même est très « classique » : nous enchaînons les combats, il y a des traîtrises, des alliés, des ennemis, et un personnage principal à la vie plutôt flinguée. Rien de bien neuf sous le soleil. Mais… mais j’ai quand même passé un bon moment ! Ce n’est pas un coup de cœur, loin de là, mais en tout cas une histoire que j’ai lu très rapidement et qui m’a bien plu dans l’ensemble. Et qui m’a donné envie de lire la suite, Le fléau des locustes, ce qui est quand même très positif !

P.S : La piste des éclairs a été récompensé par le prix Locus du meilleur premier roman en 2019.
P.PS : Titre « Own Voices » dans le sens où Rebecca Roanhorse est d’origine pueblo (Ohkay Owingeh) et africaine-américaine.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

News

Elodie Alauzet : Le maître Golem – 01 – De Terre et de Pierre

Un voyage que l'on entame avec la promesse de l'émerveillement, et que l'on termine avec la certitude d'avoir été, quelque part, transformé.

Françoise Le Mer : L’héritage maudit de Ouessant

Avec L'héritage maudit de Ouessant, Françoise Le Mer nous concocte un excellent divertissement en lecture où l’argent fait la loi

Christian Durieux, Denis Lapière, Daniel Couvreur : Le faux Soir

Ce passionnant récit interroge le pouvoir des mots et de la satire comme arme de résistance contre toutes les oppressions.

François ROLLIN : Dictionnaire amoureux de la bêtise

Le professeur Rollin a rendu des hommages et poussé des coups de gueule, ce qui donne un ouvrage frais et souvent drôle.

Elodie Alauzet : Le maître Golem – 01 – De Terre et de Pierre

Un voyage que l'on entame avec la promesse de l'émerveillement, et que l'on termine avec la certitude d'avoir été, quelque part, transformé.

Françoise Le Mer : L’héritage maudit de Ouessant

Avec L'héritage maudit de Ouessant, Françoise Le Mer nous concocte un excellent divertissement en lecture où l’argent fait la loi

Christian Durieux, Denis Lapière, Daniel Couvreur : Le faux Soir

Ce passionnant récit interroge le pouvoir des mots et de la satire comme arme de résistance contre toutes les oppressions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.