Rebecca FLEET : L’échange

0
231
Royaume-uni
Rebecca FLEET - echange
-
  • Éditions Robert Laffont collection La Bête Noire le 7 juin 2018
  • Traduit par Cécile ARDILLY
  • Pages : 336
  • ISBN : 9782221216248
  • Prix : 20,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

 » Personne ne vit ainsi… à moins d’avoir quelque chose à cacher. « 

Quand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l’occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d’imaginer que quelqu’un puisse y habiter.

Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie, ou plutôt des signes de sa vie. Les fleurs dans la salle de bains, la musique dans le lecteur CD, tout cela peut paraître innocent aux yeux de son mari, mais pas aux siens. Manifestement, la personne chez qui ils logent connaît bien Caroline, ainsi que les secrets qu’elle aurait préféré garder enfouis. Et à présent, cette personne se trouve chez elle…

Le premier roman explosif d’un nouveau talent du thriller, dans la lignée du Secret du mari de Liane Moriarty et du Couple d’à côté de Shari Lapena.

L’AVIS DE YANNICK S.

« Comprendre l’amour du mal est impossible à qui a l’amour du bien. » -George Sand-

Que dire de ce Thriller de Rebecca Fleet si ce n’est qu’il pourrait ressembler à une histoire comme une autre, mais…

Caroline et Francis vivent à Leeds, avec leur enfant, Eddie.
Alors que leur couple bat de l’aile, ils décident de s’inscrire sur un site internet d’échange d’appartement..

Une offre : « quelqu’un veut échanger sa maison avec vous ».
Un appartement à Leeds contre une maison en banlieue londonienne à Chiswick.

Une semaine loin de tout ?
Et l’aventure commence…
Alors qu’ils arrivent dans leur maison, des souvenirs remontent et une étrange sensation de ne pas être seule occupe les pensées de… Caroline.

« Il suffit que j’aperçoive quelques pétales de roses pour que tu me reviennes »..

Retour en arrière :
Francis, ancien toxicomane qui se morfond sur son canapé en étant l’ombre de lui même, avec pour seule amie, sa plaquette de comprimés pour dormir.
Pour oublier ?

Caroline sa femme se rapproche doucement de Carl, un collègue de travail..

Entre Caroline et Francis tout s’accumule :
Des nuits blanches
Des disputes
Une froideur quotidienne entre eux
LE VIDE
Déni inutile ?

8 juillet 2013 : Carl et Caroline : un rendez-vous mortel…

Que se passe t-il ensuite ?

Amis, découvrirez-vous qui est la personne qui occupe l’appartement de Caroline et Francis ?

« Il est temps de se dire adieu »😱

Partagez votre lecture dans les commentaires !

L’AVIS DE LÉA D.

Merci à Robert Laffont !

Caroline et Francis sont un couple à la dérive. Alors, lorsqu’ils reçoivent une offre pour échanger leur appartement à Leeds contre une maison dans la banlieue de Londres, ils sautent sur l’occasion. Ils espèrent qu’ils pourront recoller ainsi les morceaux de leur mariage et se reconnecter l’un à l’autre.

Mais lorsqu’ils arrivent dans la maison, ils la trouvent peu meublée, vide et sans aucune touche personnelle. Jusqu’à ce que Caroline commence à remarquer des petits détails, qui ne parlent qu’à elle. Des fleurs, un CD en particulier… Tout cela peut apparaître comme anodin, mais renvoi Caroline à une période de son passé qu’elle préférerait oublier, à des secrets profondément enfouis. Et la personne qui est responsable de ça est maintenant dans son appartement…

La Bête Noire est une collection de Robert Laffont que je suis depuis le début, et que j’apprécie énormément même si certains des derniers titres que j’ai lu chez eux, comme Là où rien ne meurt, ne m’a pas particulièrement emballée. Et même si L’échange se révèle être une lecture sympathique et prenante, ce n’est pas le polar de la Bête Noire que je retiendrais le plus.

Pour moi, L’échange est vraiment un thriller psychologique simple mais bien mené. Il n’est pas particulièrement novateur, et offre une trame plutôt classique : on alterne entre le présent et le passé, cette histoire de couple malheureux a déjà été vu, et je dois dire que j’ai eu de bonnes intuitions concernant la personne qui harcelait Caroline.

Tout cela peut paraître négatif, mais j’ai vraiment passé un bon moment quand même avec L’échange : Rebecca Fleet a réussit à faire un polar simple, mais qui tient bien en haleine malgré tout. Spécialement sur le passé de Caroline et le fait que quelqu’un soit bien déterminé à révéler tout ses petits secrets au grand jour. On peut deviner assez vite l’identité de la personne qui s’oppose à Caroline, le dénouement n’est pas vraiment une surprise, mais cela n’empêche pas que le chemin parcouru pour découvrir cette révélation est vraiment pas mal fait du tout. Comme on dit, ce n’est pas la destination qui importe, mais le voyage !

Donc, même si L’échange n’est pas spécialement novateur, j’ai passé un moment agréable de lecture, et c’est le plus important.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.