Philippe RICHELLE et François RAVARD : Les Mystères de la cinquième République

0
217

Stanislas Petrosky vous présente

Je vais te causer directement de la série complète, puisque j’ai lu à la suite les cinq tomes, avec au scénario de Philippe RICHELLE et au dessin : François RAVARD. Si tu as plus de mémoire que ton poisson rouge et grand-mère réunis, tu dois te souvenir que je t’ai déjà dit ce que je pensais du cycle Des mystères de la troisième république.

Ben c’est à peu près pareil, très réussi !

Cette fois-ci nous sommes dans un côté fort sombre de l’Histoire de notre pays et pas si lointain que ça. Ce que l’on appelle pudiquement « les évènements d’Algérie ». Toujours Richelle aux commandes en tant que scénariste, on change de dessinateur, et toujours des flics qui enquêtent sur des affaires un peu fumeuses.

Le FLN, le SAC, l’argent qu’il faut pour les faire tourner, ceux qui sont d’un bord où de l’autre, les « magouilles » de l’état, ce sont tous les ingrédients qui vont titiller la curiosité du commissaire Verne et de son adjoint Berliet et les faire fouiner, remuer une fange nauséabonde.

Est-ce un hommage caché, où ma pomme qui suis obsédé par certains auteurs, j’ai retrouvé du côté de chez Berliet, surtout dans son caractère, son franc-parler, un côté Alexandre-Benoît Bérurrier…

Une fois de plus, c’est une belle série de bande dessinée, qui attaque l’Histoire de façon différente, par son côté obscur. Comme disait l’autre, il n’y a pas de guerre propre, certes, mais la diplomatie n’a pas forcément le cul propre non plus…

Du coup, tu sais quoi ? Ben le viens d’acheter les cinq tomes de la série Les mystères de la quatrième république.

Les Titres

Scénario : Philippe RICHELLE
Dessin : François RAVARD

Tome 1 – Trésor de guerre

Les Mystères de la cinquième République
[amazon template=image&asin=2723489388]

Parution aux éditions Glénat en mai 2013

1959… Luc Chevalier, un jeune homme de bonne famille, est assassiné dans la rue du Bac par deux individus qui emportent le sac qu’il transportait…

Le commissaire Verne, chargé de l’enquête, découvre rapidement que la victime était un ancien rappelé revenu meurtri de son expérience militaire en Algérie.

L’enquête va pénétrer au cœur des réseaux de financement du FLN en métropole.

(Source : Glénat mai 2013 – Pages : 56 – ISBN : 9782723489386 – Prix : 13,90 €)

Tome 2 – Octobre noir

Les Mystères de la cinquième République
[amazon template=image&asin=2723496651]

Parution aux éditions Glénat en mai 2014

20 octobre 1961. Trois jours après la célèbre manifestation organisée par le FLN qui a tourné au massacre, un épicier algérien, Mohamed Mansouri, est retrouvé mort le corps criblé de balles dans une ruelle parisienne. Le commissaire Verne, dépêché sur les lieux, se rend compte avec effroi qu’il connait la victime : Mohamed était le père de son meilleur ami, à Alger, lorsqu’il était enfant. Dans un climat sous haute tension, alors que le couvre-feu est instauré pour les ressortissants algériens et que les bavures policières se multiplient, Verne va tout faire pour identifier les coupables. Quitte à se heurter à sa hiérarchie ou à se frotter aux réseaux troubles du FLN en métropole…

(Source : Glénat mai 2014 – Pages : 56 – ISBN : 9782723496650 – Prix : 14,50 €)

Tome 3 – Les larmes d’Alger

Les Mystères de la cinquième République
[amazon template=image&asin=2344002707]

Parution aux éditions Glénat en mai 2015

Paris, 15 février 1962. Paul Verne reçoit un appel de sa sœur Monique : leur père a été retrouvé mort, deux balles dans la tête, dans sa villa à Alger. Partisan de l’Algérie française, il a très probablement été tué par des membres du FLN. C’est en tout cas ce que le directeur de la PJ locale dit au commissaire à son arrivée sur le sol algérien. Mais beaucoup de choses restent floues… Alors que le pays est gangréné par la lutte entre les indépendantistes et les nationalistes français, Verne va essayer de découvrir la vérité sur cette affaire. Pour commencer : il doit mettre la main sur son jeune frère André, membre de franges extrémistes de l’OAS, qui est introuvable…

(Source : Glénat mai 2015 – Pages : 56 – ISBN : 9782344002704 – Prix : 14,50 €)

Tome 4 – L’ombre du SAC

Les Mystères de la cinquième République
[amazon template=image&asin=2344009647]

Parution aux éditions Glénat en mai 2016

1963, Aéroport d’Orly. Un avion de la Swiss-Air est dévalisé par des hommes cagoulés. Pas un coup de feu, pas un blessé, le braquage a duré 5 minutes en tout et pour tout. Un véritable travail de pros. Pendant ce temps, Verne est toujours sur la trace des assassins de son père, exécuté d’une balle dans la tête en Algérie. Petit à petit, il se rend compte que les deux affaires se rejoignent. Elles impliqueraient une équipe de Barbouzes…

(Source : Glénat mai 2016 – Pages : 56 – ISBN : 9782344009642 – Prix : 14,50 €)

Tome 5 – Au nom de la France

Les Mystères de la cinquième République
[amazon asin=2344009655&template=image&title=Les Mystères de la 5e République - Tome 05 : Au nom de la France]

Parution aux éditions Glénat en juin 2017

Début 1968. L’ex-commissaire Verne poursuit ses investigations pour l’écriture d’un livre sur les intérêts de la France en Afrique de l’Ouest. Il reprend contact avec Moreno, un homme d’affaire rencontré dans la capitale gabonaise de Libreville, impliqué dans des sociétés aux finances obscures et étroitement liées au gouvernement français. Malheureusement, en raison d’un évènement dramatique, son livre n’aboutira jamais… C’est Berlier, son ancien subordonné et nouveau commissaire de la PJ qui reprend l’enquête. En la mémoire de son collègue, pour son ami, il tirera toute cette affaire au clair…

(Source : Glénat juin 2017 – Pages : 56 – ISBN : 9782344009659 – Prix : 14,50 €)

Dans la même collection

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.