Olivier COLLARD : Passage a vide

0
18
France

INFOS ÉDITEUR

Olivier COLLARD - Passage a vide
Passage à vide

Parution aux éditions Cursinu en mars 2010

L’action se déroule à quelques encablures de Saint-Florent, paradis estival de ces « grandes familles » qui contrôlaient la France il n’y a pas si longtemps. Tout démarre avec un syndicat de Police très tricolore. Par capillarité, on va très vite remonter jusqu’à ces « grandes familles » qui ont tant pesé durant les Trente Glorieuses, et même après. Les temps ont changé. Mais les cercles d’influence subsistent. Et leur grande force est de faire croire qu’ils ont disparu, en même temps que les partis politiques qu’ils finançaient.

Au contact de la Corse, un élément discret et sans histoires (fils et petit-fils d’officiers de Police) se met soudain à dérailler. A trahir la vraie nature du syndicat, cette organisation déviante, capable de placer ses meilleurs éléments aux postes clés. Mais bien vite, le Lieutenant Jauzion se retrouve en rupture de banc avec son mentor. A force de frayer avec les organisations criminelles, cet élément infiltré s’est mis à « croquer ». A se la jouer « plus Corse que les Corses ». Au point de devenir « irréformable » selon sa hiérarchie. Alors il fallait bien ôter la brebis galeuse. La surprendre en flag’, avant de charger la victime expiatoire. Il fallait à tout prix frapper fort, afin de préserver la réputation du syndicat. Mais les choses ont mal tourné. Au cours de cette opération spéciale nommée « honneur de la police » Gabriel y a « allongé » une de ces collègues. Avant de se rendre à l’évidence : n’ayant plus rien à faire dans la Grande Maison, il restitua sa plaque et son calibre.

Contrit, Gabriel ne vit plus que dans le passé. Hanté par cette épouvantable bavure, que même l’excès de boisson ne permet pas d’oublier. Il y repense constamment. Jusqu’au jour où, sous l’effet de psychotropes, il croit revivre l’instant « t ». Il l’analyse, la décortique. Et là, tout s’éclaire dans sa tête embrumée. Gaby comprend enfin ce qui l’a dupé. Comment une hiérarchie aux ordres a profité de sa fragilité. Mais à présent qu’il a démissionné, peut-il rouvrir une affaire classée et enterrée ? Qui voudra croire un ancien flic connu pour ses déboires avec l’alcool ? Surtout s’il est en grande détresse psychologique ?

(Source : Cursinu – Pages : 250 – ISBN : 9791090869042 – Prix : 10,00 €)

L’AVIS

Vous voulez partager votre lecture, contactez nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici