Nadine MONFILS : Rocker en pantoufles

0
165
Belgique
Nadine MONFILS - Rocker en pantoufles
Le Rocker en pantoufles
  • Éditions Fleuve le 8 mars 2018
  • Pages : 224
  • ISBN : 9782265117280
  • Prix : 17,90 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

En Normandie, à Dives-sur-Mer, dans le magnifique petit village d’art de Guillaume le Conquérant, va se dérouler une intrigue très troublante. Elvis Cadillac, ze sosie belge et bedonnant du King, est invité avec sa chienne Priscilla à venir chanter à l’enterrement d’un fan d’Elvis Presley. Or, la veille, il a pris en stop un étrange personnage qui n’est autre que… le mort ! Dives-sur-Mer est alors plongée dans la stupeur après la découverte des cadavres de deux jeunes filles, sauvagement assassinées, dans une bouée-balise en mer. Le mystérieux auto-stoppeur d’Elvis est-il lié à ces crimes affreux, inspirés de l’oeuvre de Lewis Carroll Alice à travers le miroir ? Dans cette petite ville, chacun a ses secrets…

Un polar pimenté d’humour noir, sur les pas des peintres et écrivains célèbres qui se sont inspirés de la Côte Fleurie. À déguster avec un p’tit Calva, bien sûr !

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

La première chose que j’ai à dire sur ce bouquin, c’est que ça va être dur d’en dire du mal…

Et ce, pour plusieurs raisons :

La première Nadine est une véritable d’amie, pas facile de lancer un skud à ses potes…

La seconde, le titre, ne me dit pas que tu n’as pas vu l’hommage au Dabe, ça pourrait me foutre en colère ! Le tueur en pantoufles de Frédéric Dard, ça te cause ? Donc pareil, je ne peux pas…

La troisième, doré de l’avant, comme dirait Béru ou Elvis Cadillac, Nadine est normande… moi aussi, ça ne se fait pas de dire du mal d’un autre normand, sauf s’il est vraiment très con.

Quatrièmement et dernièrement, ce livre est très bien !

J’ai ri, une fois de plus Nadine a su m’emmener dans ses délires, avec ses personnages totalement barrés dans ma campagne qui plus est.

Elvis, le sosie belge d’Elvis se pointe à l’enterrement d’un fan d’Elvis…

Mais la mort de l’aficionado est louche aux yeux de notre héros, alors il va fouiller mettre son nez partout, découvrir d’autres disparitions, deux gamines…

Sous prétexte d’une enquête pour homicide, Nadine nous dresse une fabuleuse galerie de personnages, oh pas du joli portrait à l’huile avec des beaux sourires, ce ne sont pas Titien ou Rubens qui ont tenu le pinceau, mais plus Daumier ou Dubout… Elle étire les mauvais, ou les bons parfois, côtés de tous ceux qu’elle décrit, dont elle vous narre la vie tourmentée.

N’allez pas croire que c’est une farce, non c’est comme d’habitude une belle occasion de rire, mais dans un roman plein de tendresse.

Nadine Monfils fait partie de ces auteurs, ou quand je referme le livre, je me demande quand sort le prochain…

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici