Manon TORIELLI : L’effaceur

0
128
France

INFOS ÉDITEUR

Effaceur - Manon TORIELLI-SARMEJANE

Parution aux éditions Demeter en juin 2011

D’abord, le décor : les Flandres, à la frontière de la Belgique, Steenworde, Hazebrouck (le marais du lièvre) : des lieux réels où j’ai passé les deux premières années de ma vie, après être née à Aix-en-Provence. Les aléas de la profession de mon père…

J’y suis retournée au moment où j’écrivais ce livre : les premières sensations de l’enfance, les odeurs, les sons, les visions du « Plat Pays » revisités par mon regard d’adulte. Un paysage réel, donc, mais aussi rêvé, fantasmé, transformé, un peu façon Hopper.

Jules Dugommier, le héros enquêteur fait son travail : un premier meurtre, dans une bibliothèque. Il se montre d’emblée aussi rigide qu’étrange. Il cherche des traces et semble sans cesser tenter d’effacer les siennes, peut-être pour mieux se retrouver. Il a des problèmes avec l’espace et le temps.

Car ce roman est autant une enquête qu’une quête personnelle, celle de Jules, Julius pour les intimes. Il va rencontrer d’étranges personnages, un conteur qui invente des fables pour un enfant, Victor qui va aussi prendre à sa façon Julius par la main. Nous entrons très vite au pays du fantastique et des contes, justement, lieu par excellence des métamorphoses et du passage des seuils d’un monde à l’autre. Tout s’efface peu à peu, même les pages de livres, tandis que Julius retrouve des bribes de son propre passé et s’apprête à changer de temps et de lieu.

Quand le deuxième meurtre se produit, il n’est déjà plus le même ; il a perdu sa rigidité et se confie au temps qui passe, aux êtres qui l’entourent, aux histoires de Cassiel. Initiation, enquête et cheminement, tout ceci au bord des dunes, au bord des rails désaffectés d’une très ancienne gare.

Il est question de cadrans solaires, d’un mystérieux sablier et de l’enfance. Il est question d’ombre, de lumière et de vie…

(Source : Demeter – Pages : 191 – ISBN : 9782916548647 – Prix : .. €)

L’AVIS

Partagez le vôtre…

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici