MALLOCK : Les Visages de Dieu

0
312
France

INFOS ÉDITEUR

MALLOCK - Les Visages de Dieu
Les visages de Dieu

Parution aux éditions JBZ et Cie le 2 décembre 2010

Parution aux éditions Pocket en février 2014

Cauchemar sur Paris !

Amédée Mallock, moitié ours, moitié commissaire, se retrouve devant une affaire d’apparence classique : la recherche d’un tueur en série.

Si l’extrême cruauté et l’originalité morbide de son mode opératoire en fait un cas à part, l’identité des victimes laisse également le commissaire perplexe. Physiquement et socialement différentes, il n’y a pas le moindre point commun entre elles. Dès lors, comment prévoir la prochaine attaque de celui que les médias ont appelé « le maquilleur » ? Et qui, d’après le FBI, sévirait depuis plus d’un demi-siècle !

Un face à face entre Amédée Mallock, le commissaire à l’âme lourde des victimes crucifiées, emballées et un meurtrier, peintre de l’enfer à la recherche du visage de celui qui l’a condamné, sans même l’avoir écouté.

(Source : Pocket – Pages : – – ISBN : 978-2266236775 – Prix : 7,30 €)

L’AVIS DE BRUNO CHANSON

Les visages de Dieu est ma première incursion dans l’univers d’Amédée Mallock et je peux vous dire que ce ne sera pas la dernière. Un univers très particulier dans lequel j’ai eu un peu de mal à rentrer lors des 50 premières pages mais ensuite, quel bonheur!!! Une fois que j’ai fais connaissance du commissaire Mallock, je suis tombé sous le charme de ce gros nounours. Un policier extrêmement intelligent et terriblement attachant. Un thriller angoissant et à la fois divertissant de par son humour. Un homme passionné de peinture et de musique classique. L’auteur étant lui-même amateur d’art. Une aventure qui me donne envie de connaitre un peu mieux ce gentil commissaire. Un des policiers les plus attachants du thriller français

Je ne vais pas encore m’étaler sur le talent de nos auteurs(es) français(es). Un de plus qui sera bien présent dans ma pal à l’avenir. Le seul regret que j’ai, c’est d’avoir mis autant de temps à faire sa connaissance.

Une fois de plus, on y retrouve la marque de fabrique de nos frenchies: un tueur extrêmement sadique, des rebondissements à gogo pour notre plus grand bonheur.

J’ai eu le privilège de rencontrer l’auteur au Salon du livre de Paris. Une rencontre brève mais inoubliable. un homme extrêmement gentil et qui m’a fait pensé que j’avais bien fais de me procurer son livre.

Un homme aussi proche de ses lecteurs ne pouvait pas me décevoir. pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, il sera présent au salon du livre de poche de st-maur. Je vous invite à le découvrir, vous ne le regretterez pas.


L’AVIS DE LEA D.

Je découvre enfin Mallock et son univers. J’aurais préféré commencer avec Le massacre des innocents, le premier tome où nous découvrons le commissaire Mallock et suivre l’évolution de ce personnage mais tant pis !

Au moment de Noël, un tueur laisse des cadavres mis en scène derrière lui. Chacun de ces corps est exposés, de telle sorte qu’on a fini par surmonter l’assassin le Maquilleur. Très vite, ce tueur semble hors norme et suscite de plus en plus de questions. L’enquête stagne, alors les autorités décident de changer d’enquêteur et confient cette enquête à Mallock, réputé pour ses méthodes à la fois différentes et efficaces.

Les visages de Dieu est un thriller que j’ai pris plaisir à lire, mais qui ne m’a pas non plus interpellée plus que ça, malheureusement… Les scènes de crimes ont beau être décrites comme des œuvres d’art, je trouvais que ça montait très vite dans la surenchère du sang et du gore. Le commissaire Mallock est un nounours bourru, qui a bien évidemment ses failles et ses blessures, comme la mort violente de son fils.

Le seul point qui change des thrillers que je lis habituellement est la petite note fantastique. En effet le commissaire Mallock est un devin – ou tout comme. A l’aide de l’opium ou de diverses autres drogues (alcool…), il se plonge dans des transes, dans des visions qui lui permettent de comprendre le tueur, de saisir des instantes clefs de la vie de l’assassin. C’est un point qui change et qui permet de rester intéressé, surtout lorsque ce Maquilleur semble assassiner depuis de trop longues années !

J’ai l’air d’être moyennement convaincu par ce premier livre de Mallock que je lis, et c’est vrai que ce n’est pas une révélation ni un coup de cœur. Mais malgré tout, je suis restée prise dans l’histoire et je ne me suis pas ennuyée. Et c’est là tout ce que je demande bien souvent à un thriller, car si je m’étais ennuyée ou si j’avais abandonné en cours de route, ç’aurait été vraiment très mauvais signe ! Donc Les visages de Dieu n’a beau pas être mon thriller préféré, il reste quand même un livre que j’ai lu avec intérêt et l’envie de découvrir l’identité du Maquilleur (dont je me doutais, et je suis très contente de voir que mes soupçons étaient confirmés !). J’attendais peut-être trop de ce livre, mais j’ai quand même réussi à m’y plonger et à y prendre plaisir en fin de compte, c’est le principal !

Un livre policier intéressant dans l’ensemble.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.