Mainak DHAR : Alice au pays des morts-vivant

0
208

Alice au Pays des Morts-Vivants est une histoire qui se dévore toute seule, et très agréablement !

INFOS ÉDITEUR

Mainak DHAR - Alice au pays des morts-vivant

Parution aux éditions Fleuve en mai 2016

Traduit par Sonia BERNARD

Pays des Morts, Inde. Du monde d’hier, il ne reste rien, juste les armes, nécessaires à la survie. Depuis qu’un virus a réduit la quasi-totalité de l’humanité à l’état de zombies, le Comité Central règne sur cette partie du globe. L’instrument de son pouvoir : son armée, Zeus.

Alice, quinze ans, vit dans une communauté restée indépendante et libre. Pour toute école, elle n’a connu que celle du combat. Mais elle y excelle. Lors d’une patrouille, elle surprend un mort-vivant portant des oreilles de lapin roses qui sort subitement de terre, puis qui disparaît. Des rumeurs parlent d’un réseau souterrain où les Mordeurs se réfugient.

Sans l’ombre d’une hésitation, elle s’engouffre à sa suite. Et chute…

(Source : Fleuve – Pages : 256 – ISBN : 9782265114470 – Prix : 17,90 €)

L’AVIS DE LEA D.

Un titre qui me tentait énormément depuis sa sortie !

Alice au Pays des Morts-Vivants reprend les grandes lignes du roman de Lewis Carroll, mais du côté des zombies. L’intrigue se situe en Inde, et l’état du monde est désespéré après qu’un virus est réduit quasi toute l’humanité à l’état de zombie. Mais quelques poches de résistance demeurent, refusant de se laisser mourir ou réduire à l’état de mort-vivant.

Alice est jeune fille d’une quinzaine d’années, experte en survie et en armes. Un jour, lors d’une patrouille, elle voit un zombie portant des oreilles roses de lapin. Sans réfléchir, elle va le poursuivre et tomber dans un trou. Sous terre, elle va faire de choquante découverte à propos des morts-vivants, et surtout sur la milice Zeus qui protège les rares humains survivants.

Grande fan des écrits de Lewis Carroll et toujours intéressée par les réécritures des romans que j’apprécie, je ne pouvais décemment pas manquer Alice au Pays des Morts-Vivants ! De plus, je trouve que la couverture est très chouette.

Le monde décrit par Mainak Dhar est particulièrement frappant : dévasté, il est pour le moins hostile aux hommes qui tentent d’y habiter. Ceux qui ont connus le monde avant qu’il ne s’effondre ont mal supportés la transition et l’apparition des zombies, mais pour Alice qui ne connait que cela, le monde lui parait normal. Elle a une sœur, ses parents… Qui, malgré les circonstances, ont tenu à lui offrir une enfance relativement protégée, tout en lui apprenant à se défendre. De fait, Alice est devenue une des meilleures combattantes de son village, tout en conservant une dose de naïveté et de curiosité. Au fur et à mesure, Alice va passer de la jeune fille impulsive à une combattante et un leader averti, qui va mener les hommes sur un nouveau chemin.

Alice au Pays des Morts-Vivants est une histoire qui se dévore toute seule, et très agréablement ! Mainak Dhar a une écriture simple mais addictive, et l’univers qu’il construit est très cohérant. Dès le début, j’ai été plongée dans l’histoire, et sans aucun temps mort ! J’ai adhérée du début à la fin à la façon dont l’auteur a réutilisé l’histoire d’Alice au Pays des Merveilles pour l’intégrer aux morts-vivants.

Si vous êtes amateurs de monde post-apocalyptique, de zombies et de zombies, je suis sûre qu’Alice au Pays des Morts-Vivants vous plaira !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.