Kishwar DESAI : Témoin de la nuit

0
103
Inde
Kishwar DESAI - Temoin de la nuit
-
  • Éditions de l’Aube le 3 octobre 2013
  • Editions de l’Aube noire poche le 2 juin 2016
  • Traduit par Benoïte DAUVERGNE
  • Pages : 288
  • ISBN : 9782815915175
  • Prix : 10,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Simran Singh, travailleuse sociale, est ­chargée d’une affaire délicate : une adolescente est ­retrouvée dans la luxueuse maison familiale, ­bâillonnée et brûlée après avoir été violée.

Autour d’elle, treize cadavres empoisonnés. Pourtant, les soupçons de la police se portent bientôt sur la jeune fille ! À charge pour Simran de découvrir la ­vérité, dans une ­société où naître fille peut ­s’avérer ­dangereux…

Kishwar Desai, née en Inde en 1956, fait carrière à la télévision. Ulcérée par la situation des femmes dans son pays, elle écrit son premier roman, Témoin de la nuit. Paru à New Delhi en 2009, il devient rapidement un best-seller et est aujourd’hui publié dans une dizaine de pays. Il remporte le Costa First Novel Award en 2010 et sera, en France, sélectionné pour le Grand prix des Lectrices de ELLE et le Grand prix de Littérature Policière. Elle publie ensuite Les origines de l’amour consacré à la question des mères porteuses en Inde et La mer d’innocence, qui se déroule à Goa et s’inspire de faits réels d’agressions sur des touristes occidentales.

L’AVIS DE LUCIE MERVAL

En Inde, il ne fait pas bon de naître fille…

C’est ce que va découvrir Simran, travailleuse sociale chargée de faire parler Durga, une jeune fille de 14 ans accusée d’avoir assassiné sa famille.

La narration à la première personne permet de s’impliquer totalement dans l’avancée des découvertes.

Des pages du journal intime de Durga, ponctuent chaque début de chapitre, dévoilant peu à peu ce qu’était sa vie.

« Témoin de la nuit » dresse le portrait d’une société en proie à la corruption et où l’égalité des sexes est un très long combat quotidien.

Une très belle découverte

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici