Kate ATKINSON : Une vie après l’autre

0
247
Royaume-uni

Kate Atkinson a cette rare maîtrise et cette subtilité, qui nous entraîne jusqu’au bout.

INFOS ÉDITEUR

Une vie apres l autre - Kate ATKINSON

Parution aux éditions Grasset en janvier 2015

Traduit par Isabelle CARON

11 février 1910 : Ursula Todd naît – et meurt aussitôt.
11 février 1910 : Ursula Todd naît – et meurt, quelques minutes plus tard, le cordon ombilical enroulé autour du cou.
11 février 1910 : Ursula Todd naît – le cordon ombilical menace de l’étouffer, mais cette fois le médecin est là pour le couper, et Ursula survit…

Ursula naîtra et mourra de nombreuses fois encore – à cinq ans, noyée ; à douze ans dans un accident domestique ; ou encore à vingt ans, dans un café de Munich, juste après avoir tiré sur Adolf Hitler et changé ainsi, peut-être, la face du monde…

Etablis dans un manoir bucolique du nom de Fox Corner, les Todd portent sur leur environnement le regard distancié, ironique et magnanime de ceux que les tragédies de l’Histoire épargnent. Hugh, le père, travaille à la City, tandis que Sylvie, la mère, reste à la maison et élève ses enfants à l’ancienne. Mais le temps, en la personne d’Ursula, va bientôt se détraquer, se décomposer en une myriade de destins possibles qui vont, chacun à sa manière, bouleverser celui de la famille…

Si l’on avait la possibilité de changer le cours de l’histoire, souhaiterions-nous vraiment le faire ?

(Source : Grasset – Pages : 528 – ISBN : 978-2246807650 – Prix : 22,50 €)

L’AVIS DE LEA D.

Une vie après l’autre est un titre que j’avais très envie de découvrir, déjà parce que je trouve la couverture de Grasset avec les roses vraiment magnifiques, mais aussi pour son résumé très intrigant !

Rien qu’au cours de l’année 1910, Ursula Todd va naître et mourir de plusieurs manières : mort-née, ou étranglée par son cordon… Mais lorsqu’elle survit finalement à sa naissance, elle va également mourir à de nombreuses reprises au cours de sa vie. Noyée, un accident domestique, maladie… Rien, ou presque, ne lui ait épargnée. De ces multiples vies va naître à chaque fois un destin, pas très différent dans le fond, mais toujours subtilement différent. N’ayez crainte, on ne revit pas la même vie inlassablement : il y a des similitudes parfois, des passerelles communes, mais il y a toujours quelque chose de différent. Des fois, elle se marie, à des enfants, d’autres fois non, elle change de métier, de pays… J’ai pris un grand plaisir à retrouver toutes ces petites ou grosses différences, à essayer de deviner dans quelles situations elle va se retrouver. Mais je préfère vous prévenir tout de suite : Une vie après l’autre est un roman très chargé en émotions, il y a peu de gaité ou d’émotion, on traverse beaucoup de deuil. Ce qui n’est pas surprenant, étant donné qu’une grande partie de l’intrigue va se dérouler pendant la guerre. Mais Ursula ne va pas pouvoir se défaire de ses deuils plus personnels, la possibilité de naître plusieurs fois ne lui donne pas la chance d’intervenir sciemment sur son environnement. Mais les multiples vies qu’elle va connaître vont lui laisser des empreintes : des flash-back vont lui permettre, des fois, d’essayer de changer son destin. Sans savoir à quoi c’est dû, sans savoir où cela va la mener, elle va essayer de suivre son intuition. Pour le meilleur et pour le pire !

Une vie après l’autre est vraiment une excellente lecture et une merveilleuse découverte. Kate Atkinson a cette rare maîtrise et cette subtilité, qui nous entraîne jusqu’au bout. Avec tous ces cercles dans le temps, je suis arrivée beaucoup trop vite à la fin, en croyant que l’histoire allait recommencer une nouvelle fois. Mais, malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin…  Donc, une couverture et un résumé alléchant, mais Une vie après l’autre a-t-il tenu ses promesses ? Pour moi, plus que ça ! J’ai été embarquée par l’histoire racontée par Kate Atkinson, et je suis maintenant très curieuse de découvrir ses autres romans !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.