John LAWTON : Black-out

Royaume-uni

INFOS ÉDITEUR

black-out - lawton
[amazon template=image&asin=2264064412]

Parution aux éditions 10/18 en avril 2015

Traduit par Anne-Marie CARRIERE

Londres, 1944.

Alors que la Luftwaffe fait son assaut final sur la capitale britannique déjà exsangue, les Londoniens se précipitent dans les rues, cherchant un abri souterrain au cœur de la ville obscure. Lorsque le calme revient, d’autres horreurs refont surface…

Un bras coupé est découvert par un groupe d’enfants jouant sur un site bombardé de l’East End ; et lorsque le sergent détective Frederick Troy de Scotland Yard arrive sur les lieux, il devient évident que le corps démembré n’est pas l’œuvre d’une fusée.

Troy parvient à relier le bras coupé à la disparition d’un scientifique réfugié de l’Allemagne nazie. Il déterre alors une chaîne de secrets menant tout droit au haut commandement des Alliés, et pénètre les mystères d’un monde corrompu, peuplé de réfugiés apatrides, d’agents secrets et de femmes mystérieuses.

(Source : 10/18 – Pages : 473 – ISBN : 9782264064417 – Prix : 8,40 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Londres, après son bombardement par l’aviation allemande pendant la seconde guerre mondiale…

Un bras détaché du corps disparu découvert par des enfants au milieu des décombres…

Le détective Frederic Troy, du Scotland Yard fait le lien entre cette macabre trouvaille et la disparition d’un scientifique nazi…

Et là tout s’enclenche, petit à petit et le policier anglais ne va pas être au bout de ses surprises en découvrant des secrets convoités par les puissances étrangères, dans un climat plus que dangereux, où tout le monde se tire dans les pattes et se méfie…

Première lecture des romans de ce romancier anglais, auteur de nombreux polars et reconnu comme un grand écrivain dans son pays natal.

Et une lecture fort appréciable, non pas en raison du sujet (peu lu il est vrai pour ma part, mais néanmoins sans surprise dans la vaste jungle des scripts originaux de romans d’espionnage) mais en raison de son contexte historique : le conflit mondial de 39-45, extrêmement intéressant en ce qui me concerne, et qui m’a permis d’aborder cette lecture avec beaucoup d’envie.

Plus précisément, ce roman d’espionnage se déroule après le bombardement incroyable de la Luftwaffe sur la capitale anglaise. Et tout se qui suivra ce bombardement sera capital pour la suite des événements sur ce conflit qui secoue depuis tant d’années les forces armées en guerre (sans tout révéler du livre, on n’est pas loin du projet du débarquement sur les plages normandes)

Avec son héros charismatique, le policier Frederic Troy, agent du Scotland Yard, prestigieuse agence de renseignements et d’investigation au service de sa majesté, John Lawton nous conduit dans une intrigue très fouillée, peuplée de secrets inavouables, dans un contexte de tension palpable à l’approche de cette fin de guerre tant voulue par les forces alliées. Tant de personnages côtoient le policier Troy dans son enquête à découvrir la vérité, suite à la disparition d’un scientifique nazi.

Secrets, trahisons, tel va être le lot quotidien dans lequel va baigner l’agent du Scotland Yard, bien épaulé il est vrai par quelques fidèles compagnons de service, qui vont l’aider au mieux pour résoudre son enquête. Le romancier anglais nous concocte une intrigue plaisante et pleine de tension, sur un bon rythme, avec des scènes alternant dialogues, interrogatoires et scènes d’action quand le besoin se fait sentir.

Ajoutez à ce roman de très bons personnages secondaires, qui vont côtoyer le policier anglais tout au long de son investigation.

Ce roman fut un excellent plaisir de lecture, et si on aime les romans d’espionnage (bien loin de l’image des James Bond, mais plutôt de l’excellent film de Mankiewicz, « l’Affaire Ciceron »)  et l’histoire avec un grand H (en particulier cette période trouble de la seconde guerre mondiale) vous ne pourrez qu’apprécier cet excellent roman de l’auteur anglais, John LAWTON.

Alors n’hésitez pas, même sous le conflit qui oppose l’Allemagne aux forces alliées, embarquez dès présent pour la capitale anglaise et suivez de près (de très près même) cette enquête du détective Frederic Troy.

News

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

René Frégni : La fiancée des corbeaux

Il faut lire Frégni, un romancier qui dans un même livre va de la blanche à la noire, de la noire à la blanche, avec pour seul bâton de pèlerin sa seule poésie.
Jean-Marc VOLANT
Jean-Marc VOLANT
Passionné et grand lecteur

Nathalie Achard : Les crevards

Les crevards, de Nathalie Achard, un petit bijou d’humour noir qui oscille entre le pamphlet et le roman noir.

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, d’après l’oeuvre de Jack London

Riff adapte, en deux tomes, ce chef d’œuvre de London, où la force de l’esprit est plus forte que la souffrance endurée

Isabelle Mergault : Un escargot tout chaud

Un huis-clos de bras cassés, de personnages que la vie n’a pas forcément épargné, qui vont se révéler au fur et à mesure de l’intrigue.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.