Jean-Baptiste FERRERO : Antithèse

0
206
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

antithese - ferrero

Parution aux éditions du 38 en juillet 2015

En retournant à la Fac, département linguistique, Thomas Fiera ne s’imagine pas approfondir ses connaissances sur la sémantique cachée des poètes du Moyen-Âge, mais il croit tout de même pouvoir renouer un peu avec sa jeunesse.

Le pèlerinage nostalgique va très vite tourner court et Thomas va devoir se coltiner un linguiste insupportable, une amatrice de Saint-John Perse complètement déjantée, un sculpteur priapique et des Moldaves comme s’il en pleuvait.

Mais quand de vrais méchants entrent dans la danse, Fiera renonce aux arguties théoriques pour leur préférer le napalm académique.

Il va y avoir du rififi au firmament des philologues ! Plus simplement : encore une fois, Thomas Fiera va devoir faire le ménage, et quand on sait qu’il préfère le flingue au plumeau, on peut s’attendre à tout…

(Source : du 38 – Pages : 112 – ISBN : 9791094725917 – Prix : 12,00 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Ce petit roman (trop court malheureusement, tellement j’aurais voulu rester avec les personnages déjantés de ce roman noir aux allures de polar) est un petit bijou de lecture !
Pourtant le nombre d’une centaine de pages et les premières lignes du roman ne partait pas dans de bons auspices… Je pressentais une lecture difficile et pourtant, quelques pages on part à la découverte d’un personnage pas piqué des hannetons, désagréable, irrévérencieux, macho, bref, celui qui de suite sait te mettre mal à l’aise quand tu l’abordes… Ce personnage, récurrent dans la bibliographie de l’auteur, se nomme Thomas Fiera et est un enquêteur privé.

Sollicité par une faculté de langues prestigieuse pour enquêter sur le possible trafic de faux diplômes, notre détective, borderline à souhait, ne va pas être au bout de ses surprises ! Entre des acolytes de bureau et une stagiaire, ces énergumènes tous aussi foutraques que ce cher Fiera, et un professeur de fac, adepte de la linguistique bavarde propre à énerver le détective dès le moindre mot lâché, la résolution de cette affaire ne va pas être de tout repos !

Personnages bavards au possible, avec des dialogues bien pimentés, certains d’entre sont dignes du grand Audiard, des situations rocambolesques et délirantes, une enquête qui part dans tous les sens… Bref, tout pour plaire dans ce petit roman, bien chargé en rythme et en suspens !

Ajoutez à cela un final de tous les diables, violent, sanglant (on se croirait quelquefois dans un Tarantino) et vous obtenez avec la lecture de ce petit polar (oh oui beaucoup trop court) un excellent plaisir pour le lecteur que je suis.

Un roman trop court, oui car j’aurais désiré rester un peu plus longtemps avec ces personnages tous aussi fous et barrés les uns que les autres ! Entre les bons et les méchants de ce récit, j’aurais aimé baigner encore davantage dans cette ambiance de délire bien assumé par l’auteur (qui donne déjà le ton dans la mini-bio au dos de la 4e de couverture). Néanmoins, l’histoire racontée telle quelle, sur un rythme soutenu et endiablé se suffit à elle-même et cette petite centaine de pages comblent largement mon plaisir !

A l’image du patronyme de l’auteur, prenez ce livre en mains et faites en qu’une bouchée, qui sera un vrai délice pour vos papilles visuelles !!

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.