Interview de Xavier MAILLOTTE pour son roman « La grelinette »

0
119

Rencontre avec l’auteur Xavier Maillotte pour son roman Le grelinette aux éditions Les Presses Littéraires

Xavier MAILLOTTE

Jérôme PEUGNEZ : Bonjour Xavier Maillotte, pouvez-vous me décrire votre parcours ?

Xavier MAILLOTTE : Je suis marié et père de trois enfants. Je suis ingénieur de formation. J’ai travaillé une vingtaine d’année dans l’industrie avant de me reconvertir l’an passé en fromager-caviste à Houlgate (14).

JP : Quelles étaient les lectures de votre enfance ?

XM : Essentiellement des BD, peu de romans je l’avoue dans ma petite enfance. J’ai commencé à réellement apprécier la lecture vers dix-sept ans à travers notamment Le baron perché d’Italo Calvino. Depuis, les livres ne me quittent plus.

JP : Comment vous est venu l’envie d’écrire ? A quelle période ?

XM : Je crois que ce qui m’a tout de suite bouleversé dans les poèmes de Prévert c’est leur musicalité, à tel point que j’ai essayé d’écrire quelques vers quand j’avais vingt-cinq ans. Il me semble que si la fiction tient une place de premier plan dans mes écrits, j’essaye à chaque nouveau roman d’améliorer ce que j’appelle « le chant des mots ».

JP : Quel est votre « modus operandi » d’écriture ? (Votre rythme de travail : le matin, soir, combien de temps…)

XM : Quand l’écriture d’un roman est lancée, j’écris tous les jours, de quelques lignes à une ou deux pages. C’est une discipline qui m’aide à rester dans l’histoire en permanence de manière à ne pas perdre le fil conducteur, l’idée ou l’anecdote qui trotte dans un coin de ma tête et que je ne pose pas toujours sur papier lors de ma préparation.

JP : Lorsque vous écrivez la première ligne de votre livre en connaissez-vous déjà la fin ?

XM : Pas nécessairement mais pour La grelinette oui j’avais la fin en tête, c’est d’ailleurs peut-être ce qui m’a guidé tout au long de l’écriture.

Xavier MAILLOTTE : La grelinette

JP : Pouvez-vous nous parler de votre roman « La grelinette » aux éditions Les Presses Littéraires ?

XM : Je considère La grelinette comme la suite logique de mes deux premiers romans. Une nouvelle fois c’est l’écologie qui occupe le devant de la scène mais sur un mode plus sombre. Ce roman est probablement le plus intime que j’ai pu écrire, j’en avais profondément besoin après un accident de parcours professionnel.

Il y a deux volets dans ce roman, un premier au sein duquel la violence des désastres écologiques en cours et annoncés (voir le dernier rapport du GIEC) s’illustre de différentes manières. La structure du polar m’a semblé totalement convenir à la mise en scène de cette violence. Mais il y a aussi une réflexion d’ordre social, le deuxième volet, qui prend une place non négligeable à mesure que l’on avance dans la lecture.

JP : Dans votre roman, y a-t-il des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

XM : Non aucun. Mais on connait tous quelqu’un qui ressemble à tel ou tel personnage car ce sont des personnages familiers en ce sens qu’ils portent avec eux le poids d’une vie de lutte, de combats, de fatigue, et de solitude également.

JP : Le parcours a t-il été long et difficile entre l’écriture de votre roman et sa parution ?

XM : Plus long que pour les deux premiers romans puisqu’il m’aura fallu presque dix mois pour boucler l’écriture. Ensuite la parution a pris environ six mois ce qui est un délai assez classique me semble-t-il.

JP : Une bande son pour lire en toute sérénité votre roman « La grelinette » ? A moins que le silence suffise ?

XM : Je vais être de très mauvais conseil sur ce point malheureusement car je ne sais pas lire autrement que dans le silence. Mais si je devais y mettre un peu de son je partirais sur une musique « électro douce » car le livre est tout de même assez rythmé.

JP : Avez-vous reçu des remarques surprenantes, marquantes de la part de lecteurs, à propos de vos livres ?

XM : Pas encore, le livre est paru depuis quelques semaines seulement, j’attends avec impatience les premiers retours.

JP : Avez vous d’autres passions en dehors de l’écriture (Musique, peinture, cinéma…) A part votre métier, votre carrière d’écrivain, avez vous une autre facette cachée ?

XM : Oui, je jardine beaucoup. J’ai un besoin assez important d’être au contact de la nature. Je trouve toute la beauté dont j’ai besoin (ou presque) dans les plantes et les arbres. Pour le reste un peu de guitare et beaucoup de lecture, essentiellement des romans contemporains.

JP : Avez-vous des projets ?

XM : Je viens de me lancer dans une nouvelle aventure professionnelle (ma fromagerie) après vingt dans l’industrie. Je pense que ce projet va m’occuper quelques années. J’espère continuer à trouver le temps d’écrire, notamment dans les périodes de faible fréquentation (hiver).

JP : Quels sont vos coups de coeur littéraires ?

XM : Dans les désordres mes écrivains préférés sont Kessel, Irving, Assouline, Dumas et bien d’autres. Si je devais citer quelques romans : Le baron perché (déjà évoqué plus haut), Fortune Carrée (J.Kessel), L’œuvre de Dieu La part du diable (J.Irving) et La condition Humaine (A. Malraux) des romans de grande intensité dramatique

JP : Avez-vous un site internet, blog, réseaux sociaux où vos lecteurs peuvent vous laisser des messages ?

XM : Sur ma page facebook @xaviermaillotte-auteur, je tâcherai de répondre à chacun !

JP : Merci Xavier Maillotte d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Le petit plus : Questionnaire de Proust

Si vous étiez un personnage de fiction ? True Man (un peu par admiration tout de même…)
Si vous étiez un livre ? Le baron perché
Si vous étiez un film ? West Side Story
Si vous étiez un mot ? Impatient
Si vous étiez une destination ? Une forêt
Si vous étiez une mauvaise habitude ? La clope sans hésitation

Advertisement
Co-fondateur de Zonelivre.fr. Il est le rédacteur en chef et le webmaster du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.