Interview de l’auteur David MOITET

0
240

david moitetPouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ?

Après un bac S option maths (si, si, c’est vrai), j’ai fait des études pour devenir professeur d’EPS. J’ai ensuite obtenu l’agrégation, avant de pouvoir enfin consacrer du temps à l’écriture…

Comment vous est venue l’envie d’écrire ? A quelle période ?

J’ai toujours été un lecteur assidu de polars, de science fiction, et de fantastique… mais je n’avais jamais imaginé prendre la plume. Jusqu’au jour où un professeur de français, à l’université, nous a proposé un travail hors du commun. Alors que nous empilions les dissertations, avec la rigueur indispensable pour décrocher le concours, ce professeur a déposé sur nos tables une page de roman, et nous a demandé d’écrire la suite…?J’ai évidemment été surpris, puis je me suis pris au jeu. A tel point que je me suis rendu compte que j’étais peut-être capable de passer du statut de lecteur à celui d’auteur…

Quel est votre ‘modus operandi’ d’écriture ? (Votre rythme de travail ? Connaissez-vous déjà la fin du livre au départ ou laissez vous évoluer vos personnages ?)

En tant que lecteur, j’aime les histoires fortes, surprenantes, celle qui vous empêchent de reposer le livre… Je me suis fixé comme objectif de donner du plaisir aux gens, en mettant l’écriture au service de l’histoire. ?Je travaille donc mon scénario longtemps à l’avance, et je ne me lance dans la phase d’écriture que lorsque toute ma trame est définie. Evidemment, au fil de l’écriture, certaines choses évoluent, mais rarement des points cruciaux de l’intrigue.

Y a-t-il des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

Non. J’essaie de ne jamais utiliser directement des traits de caractères de gens de mon entourage. Je n’ai envie de blesser personne, et j’adore créer de toutes pièces des personnages… Par contre, je m’amuse à glisser dans chaque livre des noms d’amis, attribués à des personnages qui n’ont rien à voir avec eux…

Le parcours a t-il été long et difficile entre l’écriture de votre livre et sa parution ?

Il y a cinq ans, j’ai participé à un concours parrainé par Bernard Werber, l’auteur « des fourmis ». J’ai terminé second de ce concours, et j’ai assisté à la remise des prix. B Werber nous a alors avoué avoir envoyé treize fois son manuscrit au même éditeur avant qu’il ne soit accepté…

Pour répondre à votre question, oui, le parcours a été long et difficile : les lettres de refus des grandes maisons d’édition doivent encore traîner quelque part dans mon bureau… Mais à chaque échec, je repensais à Bernard Werber, et je me suis accroché.

Avec le recul, je pense que ces refus étaient une bénédiction : ils m’ont permis de peaufiner mes livres. Apoptose, mon premier roman, est bien plus abouti aujourd’hui que s’il était sorti il y a six ans, lorsque j’ai posé pour la première fois le mot fin en bas de mon manuscrit…

La chance a tourné il y a quelques mois, lorsque j’ai envoyé mes deux manuscrits aux concours des Nouveaux Auteurs, en partenariat avec les magazines VSD et Femme actuelle… J’ai été très bien noté par les lecteurs « citoyens » de leur comité de lecture, ce qui m’a permis de décrocher deux prix littéraires en quelques semaines, et le Graal de tout aspirant écrivain : une belle édition à compte d’éditeur, avec tirage conséquent et publicité !

Avez-vous reçu des remarques surprenantes, marquantes de la part de lecteurs ?

Beaucoup de retours (merci Internet), qui font chaud au cœur… Je ne résiste pas à vous glisser un de ces messages, reçu il y a quelques jours (merci Michel) :

Pour Apoptose, que je viens de « dévorer » d’un seul trait après L’Homme aux Papillons qui m’avait aussi passionné. Continuez de détricoter votre fil d’Ariane, il mène vos lecteurs vers des aventures insolites, avec un style « branché », (…). Vos romans rajeunissent mes 66 ans, ils contiennent ce fameux « antioxydants » du bonheur de lire, du bonheur de vivre.

A quand le prochain ? J’attends ! ?Bien amicalement
Michel

Ecrire et laisser ses livres au fond d’un tiroir, c’est un peu comme cuisiner un magnifique repas et le manger seul. Etre édité, c’est partager ce repas avec des lecteurs, et éprouver le bonheur intense d’avoir réussi à leur faire passer un bon moment !

Avez vous d’autres passions en dehors de l’écriture (Musique, peinture, cinéma…) A part votre métier, votre carrière d’écrivain, avez vous une autre facette cachée ?

Le sport évidemment. Handballeur « à la retraite » depuis une rupture du tendon d’Achille, je cours régulièrement et fais du VTT. J’adore aussi le cinéma, et je rêverais de voir un jour un de mes livres adapté sur grand écran…

Quels sont vos projets ?

Beaucoup de projets ces derniers temps. J’écris depuis sept ans uniquement par passion, mais être édité donne une motivation sans bornes !

J’ai trois romans en préparation :

Sphère d’ombre, la suite d’Apoptose, qui éclaircira les quelques zones d’ombres subsistant à la fin du livre.

10paritions, un thriller glacial qui emmènera le lecteur jusqu’aux étendues désolées du Pôle Nord. Un huis clos oppressant dans un camp de « rééducation » pour adolescents difficiles.

Mémoire quantique. Un roman sur les capacités cachées du cerveau, dont le scénario est en train de prendre forme…

Quels sont vos coups de cœur littéraires ?

S’il fallait retenir un livre : Charlie, de Stephen King, pour l’impression indélébile qu’il m’avait laissé adolescent. Le premier roman que je n’ai pas pu reposer avant la fin…

L’âme du mal, de Chattam, un très bon livre, accrocheur, original…

Le temps paralysé de Dean Koontz, excellent voyage dans les méandres du temps…

Dans un autre genre, L’alchimiste de Paolo Coehlo, pour son côté universel et philosophique…

Avez-vous un site internet ou un blog où vos lecteurs peuvent laisser des messages ?

www.david-moitet.fr ou ma page facebook « David Moitet Page Officielle »

MERCI BEAUCOUP DE M’AVOIR ACCORDE CETTE INTERVIEW.

C’est nous qui vous remercions d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.