Interview de Johan HELIOT pour Question de mort – Club Van Helsing

0
133
Flag-FRANCE

cvh_expo_04Le rituel de présentation … Qui êtes-vous ?

Johan Heliot, auteur multicarte (science-fiction, fantastique, fantasy, polar et mélange des quatre, adulte et jeunesse), une vingtaine de romans écrits à ce jour, dont certains en collaboration avec un certain Xavier M.

Alors, selon vous, la collection Van Helsing « polar » ou « fantastique » ?

Série B et Z avant tout. Ensuite, chaque auteur y met ce qu’il veut, un peu de polar, un peu de fantastique, un peu de gore…

Comment avez-vous été recruté par les créateurs de la série ou pour les créateurs, comment avez-vous recruté les auteurs de la série ?

Tout a commencé une nuit, alors que je cherchais un raccourci que je n’ai jamais trouvé… Soudain, je les ai vus. Ils existent, croyez-moi… Là, dans la lueur de mes phares, deux silhouettes improbables. Ils brandissaient des documents. Le barbu m’a dit : « Voici la Bible ! Lis et soumets-toi, être impur ! » Le chauve à lunettes a ajouté : « Voici les contrats, signe et paraphe au bas de chaque page, là, voilà, ici et encore là, très bien… » Je n’ai pas eu le temps de réagir. J’ai obéi. Depuis, je fuis, répétant partout que les créateurs du CVH sont parmi nous, qu’ils ont envahi les hautes sphères du monde de l’édition, mais personne ne me croit…

Selon vous quelles sont les qualités requises pour écrire dans cette série et ce genre de romans ?

Etre DVDvore, sûrement. Connaître ses classiques slashers et séries TV – monsieur Lebeau est très exigeant à ce sujet !

Avoir envie de se faire plaisir (en tout bien tout honneur) et de communiquer ce plaisir au lecteur.

Qui est l’illustrateur des magnifiques couvertures ? Avez-vous eu votre mot à dire sur l’illustration ?

Non, mais vu le résultat, aucun regret ! Quand on sait que son texte va recevoir un tel habillage, ça motive !

Avez-vous un monstre imposé pour l’écriture ou êtes-vous totalement libre de ce choix ? Comment avez-vous été inspiré ?

Liberté totale de choix. Pour ma part, j’ai exploré quelques sites consacrés aux monstres et aux mythologies avant de me décider pour le Sphinx, parce que, à ma connaissance, il n’avait jamais été utilisé dans un cadre contemporain.

Quels sont les thèmes imposés pour l’écriture ? Quelles sont les limites ?

Un monstre et un chasseur. A partir de là, tout est possible, pour citer un célèbre slogan très en vogue aujourd’hui en France… Les seules limites sont celles du format et de notre imagination !

Même question sur l’écriture : Y-a-t-il des critères imposés (format, nombre de pages) ?

Une longueur mini et maxi (et encore…). C’est tout.

Elle sera publiée un jour la petite bible du CVH ?

Qui sait ? Peut-être en annexe d’un volume ? A voir avec le directeur de collec bicéphale…

Imaginez-vous une adaptation en série tv par exemple ? Qui verriez-vous dans le rôle de votre personnage principal ?

J’apprécierais énormément, c’est le cas de le dire (ce gag ne fonctionne que pour les lecteurs de mon livre, désolé pour les autres). Big B. serait merveilleusement incarné par John Goodman (même s’il est un peu trop âgé aujourd’hui), ou Jack Black (s’il acceptait de prendre encore quelques kilos).

Quels sont vos projets pour l’année à venir ?

Après la récente parution de « La légion écarlate » dans l’excellente collection Royaumes Perdus chez Mango (PUB), il y aura, plus ou moins dans l’ordre pour l’année 2008 : « Terre de Tempêtes », un roman d’anticipation-catastrophe abordant la question de l’évolution du climat, dans la nouvelle collection SF dirigée par Denis Guiot chez Syros.

« Les fantômes du cyberspace », un roman fantastico – cyberpunk pour les jeunes lecteurs (une dizaine d’années) dans la collection Cinemascope chez Intervista.

Et pour les plus grands, « Passé censuré », un thriller historique se déroulant dans les années 1930 aux Etats-Unis mais où résonne l’écho de la Grande Guerre et de l’année 1917 (c’est beau ce que je dis, là, non ?), dans la collection « Le Noir et le Rouge » dirigée par Alain Germain aux éditions du Rocher, en avril normalement.

Puis sans doute un retour chez Mango Autres Mondes et Royaumes Perdus, fin 2008 ou en 2009, ainsi qu’un projet chez Plon, et un roman d’uchronie pour la jeunesse chez Flammarion en 2009, intitulé « Les Fils de l’air » (je vous livre là un scoop, veinards !).

Merci à Johan Heliot de nous avoir accordé cette interview.

Interview réalisée en collaboration avec Claire Redfield, Raven & Belgarpat du site Plume Libre.

Advertisement
Co-fondateur de Zonelivre.fr. Il est le rédacteur en chef et le webmaster du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.