Hervé HUGUEN : Commissaire Nazer Baron – 15 – La dernière mise en scène

0
105
Herve HUGUEN - La derniere mise en scene
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Un couple d’artistes est retrouvé mort à son domicile, dans le centre-ville de Nantes. La femme était animatrice d’ateliers théâtre, l’homme acteur, metteur en scène, auteur.

L’hypothèse d’un cambriolage qui aurait mal tourné ne retient pas l’attention des enquêteurs. La maison n’a pas été fouillée par l’assassin, seuls les ordinateurs ont disparu.

Qui était visé ?

Pour le découvrir, le commissaire Nazer Baron va suivre la piste de Nantes à Anvers, sans jamais perdre de vue qui étaient les victimes dans la réalité : des saltimbanques rompus à l’art du mensonge et de la dissimulation, des comédiens formés pour vivre des dizaines de vie…

Et peut-être des acteurs capables de mettre en scène leur propre existence… ou leur propre mort…

Origine France
Éditions Palémon
Date 15 mars 2019
Pages 272
ISBN 9782372605526
Prix 10,00 €

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Il est toujours sympa de découvrir dans le genre du polar. Même si on est un peu rompu à la lecture cette littérature policière (je ne parle pas des romans noirs, ni des thrillers à base de tueurs en série ou autre psychopathe), il est toujours motivant de découvrir de nouvelle plume.

En l’occurrence, le quinzième roman de Hervé Huguen, toujours aux Editions Palémon (que je remercie pour leur confiance) s’inscrit complètement dans ce genre. On a affaire à une enquête policière tout ce qu’il y a de plus commun : un meurtre, une enquête, des interrogatoires, des indices, des retournements de situation, un peu de chance (ben oui quand même un peu hein) et une résolution dans la toute fin… et une vraie surprise en plus pour le dénouement.

Une passionnante enquête, menée tambour battant par le commissaire Nazer Baron, qui, avec son équipe et la participation de la police de ce plat pays qui n’est pas le mien, va devoir faire preuve d’imagination et de perspicacité pour résoudre cette affaire.

Au menu, des personnages typés, que ce soient dans les premiers ou seconds rôles, des dialogues propres, sans fioritures, allant à l’essentiel, des situations tout ce qui a de plus normal dans ce type de récit… Au final, un très bon plaisir de lecture pour ce polar qui porte bien son nom.

Cette « dernière mise en scène » est ma première lecture de l’auteur et je pense que je reviendrais visiter les bureaux du commissaire Baron prochainement pour une nouvelle enquête.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.