Gilda PIERSANTI : Saisons meurtrières – 04 – Jaune Caravage

0
351
Italie

Dernier volet du premier cycle des saisons meurtrières, Jaune Caravage témoigne une fois de plus du talent de Gilda PIERSANTI.

INFOS ÉDITEUR

Gilda PIERSANTI - Saisons meurtrieres - 04 - Jaune Caravage
Jaune Caravage

Parution aux éditions le Passage en mars 2008

Parution aux éditions Pocket en mai 2010

Rome, automne 2006, la Nuit blanche bat son plein, la ville est en ébullition. Des torrents de jeunesse se déversent dans les rues, envahissent les quais pour converger vers le Gazomètre, nouveau symbole des nuits romaines, véritable phare dressé face à la Ville éternelle.

Mais l’aube sera sanglante, une jeune fille est retrouvée atrocement mutilée sur les berges du Tibre.

La fin des vacances prend alors des allures de cauchemar pour l’inspecteur principal Mariella De Luca, qui se retrouve subitement plongée dans l’univers fragile et cruel de l’adolescence. Entre naufrage des couples et menaces de la mafia russe, mères seules et enfants à la dérive, Mariella tente de dénouer les fils d’une liaison dangereuse, à l’âge où le mensonge apparaît comme l’unique défense et la mort, une seconde vie.

(Source : Le Passage – Pages : 288 – ISBN : 9782847421132 – Prix : 17,00 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Nuit sanglante !

Rome. Les nuits sont encore chaudes en septembre et les jeunes font la fête aux abords du Tibre. Le corps mutilée d’une jeune fille est découvert. L’enquête sur sa mort va dévoiler des angles de sa personnalité qui auraient peut-être du rester dans l’ombre…

Dernier volet du premier cycle des saisons meurtrières, Jaune Caravage témoigne une fois de plus du talent de Gilda PIERSANTI. Écriture très riche, descriptions très artistiques. Certains passages sont de véritables tableaux habilement insérés dans le texte. Rythme toujours soutenu avec des instants plus doux, plus sensuels.

Les personnages sont toujours attachants : Mariella De Luca se trouve confrontée au fantôme de l’appartement… Une intrigue passionnante !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.