Gilda PIERSANTI : Saisons meurtrières – 03 – Bleu Catacombes

0
242
Italie

Une écriture riche, au rythme soutenu, des phrases en italien amènent une véritable musicalité, le texte semble prendre vie sous les yeux du lecteur

INFOS ÉDITEUR

Gilda PIERSANTI - Saisons meurtrieres - 03 - Bleu Catacombes
Bleu catacombes

Parution aux éditions Le passage dans la collection Polars en janvier 2007

Parution aux éditions Pocket en mai 2009

Prix SNCF du Polar européen 2007

Eté 2003, en pleine canicule, les catacombes romaines battent tous les records de fréquentation… jusqu’à ce qu’un groupe de visiteurs réfugié dans ces chambres froides d’un genre nouveau tombe nez à nez avec une tête coupée.

L’inspecteur principal Mariella De Luca se voit rapidement contrainte d’interrompre son idylle amoureuse en bord de mer. D’autant que les catacombes ne sont pas les seules à faire perdre la tête aux Romains… L’enquête vient à peine de débuter que déjà les décapitations se multiplient.

Mais quel rapport peut-il exister entre une star internationale du monde de l’art et une paisible directrice d’orphelinat ?

Et quel sens faut-il donner à cette référence macabre au mythe de Judith, héroïne biblique qui, de son bras armé, tranche la tête du général de l’armée ennemie ?

Récit passionnant d’un amour trahi, Bleu catacombes nous conduit de main de maître jusqu’aux sources de la tragédie.

Après Rouge abattoir et Vert Palatino, Bleu catacombes, terrible course contre la montre dans les rues de Rome, est le troisième volet des saisons meurtrières de Gilda PIERSANTI, où l’on retrouve l’inspecteur Mariella De Luca, le commissaire D’Innocenzo et l’atmosphère oppressante de la Ville éternelle. Le 4° opus intitulé Jaune Caravage est disponible également aux éditions Le Passage.

Une série désormais incontournable de la littérature policière.

(Source : Le Passage – Pages : 248 – ISBN : 9782847420951 – Prix : 18,00 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Une de mes plus belles découvertes !

Rome, été 2003, des têtes coupées sur retrouvées sur une plage puis dans des catacombes. La chaleur règne sur la ville mais l’équipe d’investigation doit oublier ses vacances pour se lancer dans cette sombre enquête qui secoue toute la cité.

L’inspecteur principal Mariella De Luca met entre parenthèse son tendre tête-à-tête pour se concentrer sur les événements. Or les connaissances dans le monde de l’art de son compagnon vont lui apporter un éclairage très intéressant pour son enquête. Il faut agir vite car les meurtres semblent se produire de plus en plus rapidement.

J’ai eu un énorme coup de coeur pour Bleu Catacombes. L’écriture est très riche, des phrases en italien insérées dans le texte amènent une véritable musicalité. Le rythme est soutenu avec des pauses plus douces, plus sensuelles. Le texte semble prendre vie sous les yeux du lecteur. La description des lieux et des mets italiens donnent envie de prendre le livre sous le bras et de le finir sur une terrasse ensoleillée de Rome accompagné d’un Lattè glacé.

Les personnages sont intéressants à découvrir : Mariella De Luca est une femme de caractère avec pourtant des zones d’ombres, on sent qu’il faudra du temps pour la cerner vraiment que l’on soit lecteur, son amant ou sa partenaire de travail. Chacun individu est vraiment travaillé, « creusé ». La sensualité parcoure les chapitres, plus ou moins présente, elle s’efface parfois, face à l’horreur.

Des pointes d’humour et de modernité ponctuent l’ensemble. Gilda PIERSANTI doit être fan de Radiohead et de son chanteur. Je la comprend. Un superbe roman à découvrir par les adultes de tous âges !!!

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici