GENDRONAX : Les romanichels

0
228

Les Romanichels de Gendronax, quand l’humour noir et le mauvais deviennent pépite littéraire…

Sébastien GENDRON / Gendronax : Les romanichels
[amazon asin=2362241351&template=image&title=-]

Présentation Éditeur

Claudine, 10 ans, ne supporte plus son père, qui boit et dérive, n’a de Constant que le prénom. Alors Claudine se met à rêver. Et si… ? Et si elle n’était pas la fille de son père ? Et si elle était fille de prince ? Et si, avant de la revendre à Constant, des Romanichels l’avaient enlevée ?

C’est alors que le père, qui manque un peu de patience mais jamais d’imagination, demande à des forains de la kidnapper.

thématiques : adolescence, émancipation, fantaisie, rapport père-fille, rapport fiction/réel, alcoolisme, les forains

Origine Flag-FRANCE
Éditions In8
Date 29 mars 2022
Pages 144
ISBN 9782362241352
Prix 8,90 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Gloire à Sébastien Gendron !

Ouais, carrément !

Parce que le gars, il décide de faire du jeunesse, mais d’initier nos petites têtes blondes (ou rousses, noires, châtain, on s’en fout…) à l’humour noir !

Et moi, je dis chapeau bas monsieur, parce qu’à plus de cinquante piges, j’ai trouvé ce roman totalement jubilatoire !

Politiquement incorrect, c’est quand même Gendron qui se cache (si peu) derrière le pseudo, et drôle, vraiment drôle.

Une gamine de de dix ans qui n’en peut plus de son daron. D’ailleurs est-elle sa fille ? Et si son vrai père était un prince ? Que môme, des Romanichels l’avait kidnappé et revendu à ce vieux fou Höfner et son théâtre Grand-Guignol.

Quand l’humour noir et le mauvais deviennent pépite littéraire…

À lire sans modération d’âge !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.