Fredric BROWN : Fantômes et farfafouilles

0
197
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

Fantomes et farfafouilles - fredric brown

Parution aux éditions Denoël en mai 1963 puis 1976, en 1977, en 1981, en 1983, en 1985, en 1987 et en 1993

Parution aux éditions Folio en décembre 2001

Traduit par Jean Sendy

Pour Fredric Brown, le fakir qui fait monter une corde toute raide en jouant du flageolet est aussi valable « scientifiquement » que l’homme qui, vers 1980, invente la drogue d’immortalité dont le secret s’est perdu, heureusement ou malheureusement, à vous de juger.

Rabelaisien ou abominable, ou les deux à la fois, Frederic Brown a, en outre, la vertu rare de savoir faire court et de rester jusqu’au bout énigmatique : impossible avant la chute de savoir s’il faut rire ou trembler.

(Source : Folio – Pages : 306 – ISBN : 9782070418985 – Prix : 8,00 €)

L’AVIS DE JEREMY BOUQUIN

Si il y a un auteur, roi du format court ! De la nouvelle ! C’est le très grand Fredric Brown.

Auteur fou et prolifique de dizaine de romans, de polars en passant par la SF et de centaine de textes courts. Un génie de l’humour, édité dans des dizaines de magazines de la grande époque.

Brown, c’est tout cela.

Vous n’aimez pas lire : Brown vous bricole une histoire en quelque lignes. Fantôme et farfouille, je l’ai découvert dans une gare, perdu en plein Berry. Un temps horrible, comme aujoud’hui. J’ai ouvert ce livre de poche (à l’époque chez denoel) ce fut un de mes plus grand moment de lecteur.

Des nouvelles : j’adore ! Mais des histoires qui combinent, polar, SF. C’est encore mieux.  Des histoires simples, qui causent à chacun, toutes avec des chutes plus inattendues les unes que les autres – C’est du grand art !

42 textes, (pour le plus long, une dizaine de page), qui enchantent. De l’humour à tous les étages. Des personnages tout aussi saugrenus qu’attachant. Tout cela rappel l’univers de la « quatrième dimension », les revues pulp américaines.

Ce  recueil, c’est tout simplement juste une envie de grignoter des pépites de bon moment.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici