Fred GEVART et Nat GEVART : Cavalier seul

0
27
Fred GEVART et Nat GEVART - Cavalier seul
-

Présentation Éditeur

2014. Baptiste, étudiant en médecine, participe à une épreuve d’ultra-trail dans le Vercors. Il termine la course deuxième derrière une jeune femme qui disparaît sitôt la ligne d’arrivée franchie. Un an plus tard, Baptiste prend sa revanche et remporte la victoire. La mystérieuse inconnue est là et l’attend. Après une nuit passée ensemble, elle disparaît de nouveau, lui donnant rendez-vous l’année suivante. Mais l’obsession est née et Baptiste quitte tout pour s’installer dans la région et retrouver la jeune femme. Plus il en apprend sur elle, plus les mystères et les secrets qui entourent son passé semblent insondables. Cavalier seul nous emporte au rythme des foulées de ses personnages dans une intrigue où la course se fait fuite et traque et où les mystères se dénouent au fil des kilomètres parcourus.

Origine France
Éditions Manufacture de livre
Date 2 mai 2016
6 juin 2019
Pages 230
ISBN 9782358873635
Prix 17,90 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Est-ce compliqué de faire un polar, un roman noir qui vous met à bout de souffle ?
Très…
Après tu as ceux qui trichent, ils prennent un sujet qui personnellement m’essouffle, car courir quatre à six kilomètres ça peut aller (j’en profite pour regoudronner les chemins que j’emprunte, grâce, non, à cause de la cigarette…), mais des courses de toute une journée, je ne pensais pas que c’était possible moi !

Donc Fred et Nat Gevart sont des tricheurs ?

Oui et non…

Oui, parce qu’ils ont pris le sujet de l’ultra-trial, des « cinglés » qui courent plus de cent bornes par jours sur des terrains plus qu’accidentés.

Non, parce que ce bouquin est vraiment haletant. On se prend au jeu de vouloir comprendre Marion, Denis et Baptiste. (Déjà comprendre comment on peut prendre son pied à galoper comme ça pendant des heures, j’aimerai bien, hein…) Mais en plus, ils cachent au fond d’eux quelques secrets forts dérangeants.

Un sujet qui change, sort des sentiers battus, un milieu que je ne connaissais pas, fort intéressant, et une intrigue « vicieuse ». J’apprécie beaucoup que des auteurs nous sortent de ce que l’on connaît déjà, ce que l’on a déjà lu des dizaines de fois, trouvent un axe peu exploité en littérature. Pas de flic alcoolo dépressif qui cherche à se venger du tueur qui a violé sa femme-fille-sœur-mère-cochon d’Inde (merci de rayer les mentions inutiles) il y a une dizaine d’années et qui a fait sombrer le héros dans ce néant où il sortira vainqueur-suicidé-avec une nouvelle femme-criminel-assassiné-schizophrène. (Idem, tu vires ce que tu n’aimes pas…)

Il fait partie des livres agréables à lire en cette période où l’on ne peut guère sortir prendre l’air. Les héros du roman nous baladent au grès des paysages du Vercors.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.