Eva DOLAN : Haine pour haine

0
209
Royaume-uni
Eva DOLAN - Haine pour haine
-
  • Éditions Liana Levi le 10 janvier 2019
  • Traduit par Lise Garond
  • Pages : 432
  • ISBN : 9791034900794
  • Prix : 22,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

À Peterborough, deux hommes d’origine étrangère ont été sauvagement assassinés dans la rue à quelques semaines d’intervalle. Les caméras de surveillance montrent leur agresseur masqué exécutant le salut nazi après les avoir tués à coup de pied. L’inspecteur Zigic et sa partenaire, le sergent Ferreira de la section des crimes de haine mènent l’enquête lorsque survient un autre drame : trois travailleurs immigrés sont renversés devant un arrêt de bus par une voiture. Les deux policiers vont se confronter aux pressions de leur hiérarchie. Il ne faudrait pas que la piste raciste, peut-être commune aux deux affaires, s’ébruite auprès des médias, au risque de réveiller des tensions déjà explosives dans la ville.

Un autre personnage s’inquiète de cette publicité malvenue, c’est Richard Shotton, député local d’extrême droite qui entend bien se faire réélire dans cette région où il est particulièrement rentable de surfer sur la frustration engendrée par la présence d’immigrés tout en se défendant d’être raciste. Ferreira a-t-elle raison de penser que son parti garde des liens souterrains avec la mouvance néonazie, au cœur de l’enquête ?

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

La ville de Peterborough est victime d’une série de meurtres racistes d’une violence inouïe. Quand deux sœurs d’origine étrangère sont, elles aussi, victimes d’un accident de voiture volontaire à l’arrêt d’un bus, L’inspecteur Zigic et Ferreira, deux agents travaillant pour la section des crimes de haine, se voient confier l’enquête.

Leurs investigations vont leur permettre de remonter assez rapidement à plusieurs suspects et nous découvrons rapidement que l’accident de voiture est lié à tous les autres lynchages racistes. Par ailleurs, Richard Shotton, homme politique d’extrême droite doit absolument éviter que ces meurtres soient rattachés à son parti afin de conserver l’image lisse qu’il s’efforce de bâtir depuis des années.

Roman intéressant qui traite le problème grandissant du racisme d’autant plus que les deux agents de la section des crimes de haine sont eux-mêmes d’origine étrangère. L’auteur s’attache aussi à exploiter le problème des mouvance néo-nazis qui perdurent en particulier en Pologne. On est surpris par la violence de ces groupes et du jusqu’au-boutisme dont ils font preuve.

Cependant, je n’ai pas été convaincue par ce roman qui a tendance à multiplier un peu trop les situations, rendant parfois flou le fil conducteur de l’enquête. Nous savons rapidement qui sont les auteurs des faits ou du moins une partie des auteurs. Les liens entre les différents personnages se dessinent plutôt bien mais l’homme politique Richard shotton ne semble pas toujours trouver sa place dans l’histoire.

Ce roman dénonce une société anglaise repliée sur elle-même malgré une diversité culturelle bien présente. Les communautés sont regroupées dans des quartiers, l’insécurité est palpable, les trafics en tout genre font la loi. J’attendais peut-être une analyse plus profonde de ces sujets de la part de l’auteur.

Pour résumer, une lecture en demi-teinte malgré un sujet initial intéressant.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici