David WONG : John et Dave – Tome 1 – John meurt à la fin

0
164
Etats-unis

un mélange agréable de plusieurs genres, avec des personnages hauts en couleurs, un récit mené tambour battant, bref une réussite !

INFOS ÉDITEUR

John meurt a la fin - David WONG

Parution aux éditions Super 8 en octobre 2014

Parution aux éditions 10/18 en octobre 2015

Traduit par Charles Bonnot

Sans doute, il existe des gens qui ont déjà fait des trucs plus tarés qu’essayer de résumer ce bouquin. Le souci, c’est que personne ne sait ce qu’ils sont devenus.

Ça commence avec deux potes, John et Dave, deux losers fans de ciné travaillant plus ou moins dans un club vidéo. À un concert, John rencontre un type passablement déglingué, le « Jamaïcain », qui lui fait essayer une nouvelle drogue. Les effets sont radicaux. En plein « bad trip », John hallucine sévèrement. Peu rassuré, Dave le conduit à l’hôpital. À la suite de quoi la police leur fait subir un interrogatoire en règle. Il semblerait en effet que tous ceux qui ont pris ce soir-là la drogue du Jamaïcain soient morts ou se soient évaporés. Ensuite, autant vous prévenir : ça devient vraiment chelou. Un téléphone-hot-dog, une balle qui aurait dû tuer mais ne tue pas, une conférence apocalyptique sur le paranormal à Las Vegas, une télé qui vous regarde et tout un tas de rencontres que l’on aimerait qualifier autrement que de « non euclidiennes »…

« Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi. »

John meurt à la fin est paru en feuilleton sur Internet. Vite devenu culte, il a ensuite été publié par un éditeur américain, avant d’être adapté au cinéma par Don Coscarelli (Phantasm).

(Source : Super 8 – Pages : 606 – ISBN : 9782370560063 – Prix : 20,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Décidément, une autre bonne lecture chez Super 8 et 10/18 !

David Wong, notre narrateur et auteur du livre, est un personnage pour le moins inhabituel. Pourtant, son histoire commence tout à fait normalement : avec John, son meilleur ami, ils travaillent dans un vidéoclub. Jusqu’au jour où, à une fête, ils rencontrent un Jamaïcain. Un homme très étrange, qui fait essayer à John une drogue : la sauce soja, aux effets pour le moins radicaux. A l’hôpital, la police leur apprend que tous ceux qui ont pris de cette drogue ce soir-là sont soit morts, soit disparus… David et John vont se lancer dans une enquête visant à comprendre ce qui leur arrive, quelle est cette drogue, et surtout à régler toutes les situations bizarres se présentant à eux !

Super 8 publie décidément de très bons titres – tout du moins ce que j’en ai lu jusqu’à présent ! – et John meurt à la fin ne déroge pas à la règle. David Wong va nous parler drogue, d’une chienne extralucide, d’un téléphone hot-dog, conférence sur la fin du monde, monstres et autres aliens…

En commençant ma chronique, je ne savais pas trop où j’allais : vais-je pouvoir parler clairement de ce livre déjanté et loufoque ? On peut dire que dès le début David Wong frappe fort ! Où va-t-on, comment tout cela va-t-il finir : John va-t-il vraiment mourir, la sauce soja existe-t-elle vraiment, que ce sont ces monstres, et qui est vraiment le Jamaïcain ? John meurt à la fin est un roman complexe, intéressants, avec de nombreux aller et retour dans le temps, et surtout beaucoup de mystères ! C’est un livre complètement détraqué, qui risque de ne pas plaire à tout le monde, mais qui a rudement bien marché avec moi ! Très original, parfois horrifique, mais toujours avec un sourire au bout des lèvres, que ce soit un rire nerveux ou un rire franc, on ne peut pas dire qu’on reste indifférent !

Il est vraiment difficile de résumer ou décrire ce livre, mais je peux dire en tout cas que je ne regrette absolument pas de l’avoir lu, John meurt à la fin est un mélange agréable de plusieurs genres, avec des personnages hauts en couleurs, un récit mené tambour battant, bref une réussite !

Qu’attendez-vous pour prendre un peu de sauce soja ?

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.