Danielle THIERY : Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma – 06 – Piquette à la roquette

0
56
France
-
  • Éditions French Pulp le 19 septembre 2019
  • Pages : 288
  • ISBN : 9791025106273
  • Prix : 16,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Burma entreprend quelques pas de danse avec le diable…

Un homme qui vient demander de retrouver une personne disparue au plus célèbre des détectives, c’est chose logique…

Quand les témoins commencent à mourir de façon violente, ça l’est un peu moins…

Il suffit qu’en plus un fantôme apparaisse à Burma, et c’est le bouquet !

Nestor va descendre dans les bas-fonds de l’humanité, satanisme et modifications corporelles au menu de cet opus on ne peut plus sombre…

Danielle THIERY est nommée commissaire divisionnaire en 1991 et c’est la première dans l’histoire de la police française. Passionnée de littérature policière et de cinéma, elle est l’auteur de 25 ouvrages qui lui ont valu quelques prix littéraires, notamment le célèbre Prix du quai des Orfèvres en 2013 pour Des clous dans le coeur).

L’AVIS DE YANNICK P.

Pour cette nouvelle aventure, le 6ème opus des Nouvelles Aventures de Nestor Burma, après Serguei Dounovetz, Jérôme Leroy, Michel Quint, Nadine Monfils et Jacques Saussey, c’est à Danielle Thiery de donner vie au privé.

C’est dans le quartier de la Bastille, le XI ème arrondissement, une 1ère pour Burma, entre la Roquette et les passages et les cours, un quartier abimé par les attentats où germent les tatoueurs en tous genres, où la vie bascule dans un milieu underground, que Nestor va aller devoir jouer les redresseurs de tort.
Moins anar et moins dans l’actualité qu’avec Serguei, moins cocasse qu’avec Nadine, ce 6ème épisode est sans nul doute le plus sombre. Daniele Thiery y colle une ambiance particulière faite d’adorateurs de Satan et d’hommes soumis et de femmes envenimées. Avec un style ferme et assuré, elle donne forme à un Burma plus animé que jamais, un homme prêt à tout pour aller à la recherche de sa fidèle secrétaire Kardiatou disparue, quitte à affronter son passé quand son ex décédée 3 ans auparavant semble réapparaitre. Du fond des cours, des caves, entre l’ILM et son bureau, toujours accompagné de Mansour et collé aux basques par Stéphanie Faroux du 36, le détective privé enquête dans les bas-fonds parisiens. Il est plus déterminé que jamais quitte à ses charger les fouilles d’armes, comme un porte-avion prêt au combat.

Que dire à part que j’apprécie énormément cette série. Fan de Léo Mallet, la renaissance de Burma chez French Pulp Edition est toujours plaisante à lire. Chaque auteur y pose sa patte, son style, forge le privé selon son envie. A chaque épisode vient se coller une nouvelle personnalité, ce, sans jamais perdre l’âme du héros de Mallet.

Bravo et encore.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.