Cyril CARRÈRE : Le quatrième rassemblement

0
41
Cyril CARRERE - Le quatrieme rassemblement
-

Présentation Éditeur

Visalia, Californie centrale.

William, l’homme d’affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l’a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l’aide d’un fonds privé sans en avertir ses associés.
Quand Carl, l’avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d’Educorp, ce qu’il découvre va l’aspirer au cœur d’un engrenage incontrôlable.

Philip s’active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.

Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l’occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s’annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.

Après Grand Froid, plébiscité par les lecteurs, Cyril Carrère tisse avec Le Quatrième Rassemblement une toile dangereuse très cinématographique qui va incontestablement marquer le lecteur. Thriller efficace et racé, Le Quatrième Rassemblement dépasse les frontières du genre et se clôture sur une séquence finale magistrale.

Cyril Carrère partage sa vie entre la France et le Japon depuis 2018. Pharmacologue, ce surdoué des fausses pistes a longtemps travaillé dans l’industrie pharmaceutique, avant de devenir chef de projet d’ingénierie d’application.

OrigineFrance
ÉditionsCosmopolis
Date8 octobre 2020
Pages400
ISBN9782902324064
Prix.. €

L'avis de Yannick P.

Visalia, la Californie rurale pour ne pas dire profonde. Des gens connaissent, moi pas ! A mon avis, un lieu que l’on traverse. Trois hommes, Will, le brillant homme d’affaires dont l’entreprise a fait faillite, Carl, l’avocat au melon gigantesque, Philip le flic à la mère Alzheimer. Les femmes mortes s’égrènent. L’avidité n’est jamais bien loin. Et hop, Cyril ouvre la porte à un nouveau thriller.

Pourtant, j’avoue avoir du mal avec le début. Il faut donner du temps au temps. Savoir passer quelques chapitres pour que l’intrigue prenne forme. Ce fut un poil lent à mon goût. Heureusement, cela ne dure pas. (sinon j’aurais abandonné et loupé un très bon truc). Car ce page-turner se mérite. Ensuite, il offre pléthore de fausses pistes, des personnages aux multiples facettes – sans doute pas ceux avec qui j’ai envie de passer mes vacances – et des magouilles en tous genres. La vie de couple devient un sacerdoce, celle entre associés s’avère un pari sur l’avenir. En quelques mots, Le Quatrième Rassemblement, se dévoile au lecteur en l’entrainant dans une myriade de tromperies, de faux semblants. L’auteur a toujours un coup d’avance sur le lecteur. Argent, pouvoir, deux mots et de multiples raisons pour les protagonistes de se faire détester.

A partir de là, je pourrais me jouer de quelques circonvolutions, d’user de quelques subtilités pour écrire une très grande chronique. Mais faisons simple. Allons à l’essentiel. Avec ce nouveau roman, Cyril prouve tout sa capacité à écrire. La narration est top. Cela glisse, impose un rythme au lecteur, l’entraine dans une partie de billard. C’est visuel pour ne pas dire cinématographique. Le scénario de ce Quatrième Rassemblement tient la route. Une fois passé cette mise en place (oui je me répète, je sais, je suis lourd), l’engrenage agrippe le lecteur jusqu’à un excellent final.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.